La NED, paravent de la CIA, virée de Russie

Le Parquet général de la Fédération de Russie a déclaré l’organisation américaine Fondation nationale pour la démocratie (National Endowment for Democracy, NED) « indésirable » sur le territoire russe, selon un représentant du parquet.

Toutes les activités de cette fondation sont qualifiées de « menaçantes pour les fondements du système constitutionnel de la Russie, pour sa défense et pour sa sécurité », selon un document signé par les hauts représentants du Parquet général.

Cette déclaration fait suite à l’enquête sur les activités de la Fondation nationale pour la démocratie. À la suite de cette enquête, la fondation a été accusée d’avoir financé des ONG en Russie qui ont pris part à « la contestation des résultats des campagnes électorales, l’organisation d’actions politiques qui avaient pour but d’influencer la prise de décision des autorités et de discréditer le service militaire au sein des forces armées russes ».

Pour arriver à ses fins, la fondation a fourni aux ONG russes une aide financière de près de 5,2 millions de dollars en 2012-2013. En mai dernier, a été appliqué le décret qui permet de désigner des organisations étrangères présentes en Russie comme « indésirables » et d’interdire leurs activités sur le territoire de la Fédération.

Début juin, le Conseil de la Fédération a officiellement demandé aux ministères des Affaires étrangères, de la Justice et au Parquet général de contrôler 12 organisations suspectées d’activités antirusses. La Fondation nationale pour la démocratie était à la première place de cette liste ; figuraient aussi la fondation Soros et Freedom House. La Fondation nationale pour la démocratie est juridiquement une fondation américaine privée à but non lucratif. Toutefois la grande majorité de ses financements proviennent du département d’État des États-Unis et ce budget est validé par le Congrès.

Source : Sputnik

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE