La percée de la Chine dans l’espace préoccupe les États-Unis

La percée de la Chine dans l’espace préoccupe les États-Unis

Le développement rapide des technologies spatiales chinoises pourrait annuler les capacités militaires des États-Unis dans l’espace, souligne un rapport des experts de l’Institut sur les conflits mondiaux et la coopération de l’Université de Californie. Ce document, publié le 2 mars, est destiné au Congrès américain.

Le développement rapide des technologies spatiales chinoises pourrait annuler les capacités militaires des États-Unis dans l’espace, souligne un rapport des experts de l’Institut sur les conflits mondiaux et la coopération de l’Université de Californie. Ce document, publié le 2 mars, est destiné au Congrès américain.

Ses auteurs indiquent que la Chine est en train de mettre en place un programme spatial qui ne cédera rien aux projets similaires des États-Unis, de la Russie ou de l’Europe. À cet égard, les experts préviennent qu’en cas de confrontation, les technologies spatiales développées de la Chine pourraient présenter un risque pour les satellites militaires américains. Le choix des satellites en tant que cible potentielle est compréhensible: c’est sur eux qu’ est basée toute la capacité défensive américaine, explique l’expert militaire Vladimir Dvorkine.

“Les Américains dépendent largement de l’espace dans la conduite de toutes leurs opérations de renseignement et de surveillance. Ils sont donc préoccupés par l’apparition de toute innovation ou la conduite de tout essai qui pourraient, d’une manière ou d’une autre, perturber leurs activités spatiales. Les États-Unis craignent que la Chine puisse atteindre un tel niveau que son système anti-satellite pourrait vraiment entraver les possibilités de l’échelon spatial américain pour le commandement de l’armée”, remarque-t-il.

Le programme spatial militaire de la Chine implique le développement de divers types d’armes sur toutes les orbites pour neutraliser les satellites et les véhicules spatiaux, soulignent les experts américains.

Selon leur collègue russe Vladimir Evseïev, “la Chine accroît ses capacités non seulement d’attaque technique directe des satellites, mais aussi pour leur aveuglement. Notamment par le placement de micro-satellites autour de l’appareil de l’adversaire potentiel pour l’encercler et l’aveugler. Les travaux sont en cours, mais on ne sait pas à quel stade. On en est certainement aux essais de pilotage”.

La Chine est capable de lancer un défi aux États-Unis dans l’espace. Pour cela, elle a déjà créé une base technique et avant tout dans le domaine du développement des armes anti-satellite, considère l’analyste militaire Konstantin Sivkov.

“Ce que la Chine crée est réel, explique-t-il. Elle dispose de tous les pouvoirs et possibilités pour concevoir de telles armes. Et elle les développe tout en rivalisant dans d’autres domaines.

Les États-Unis, par exemple, ont développé des armes lasers installées sur des navires pour lutter contre les missiles. La Chine aussi. Les États-Unis envisagent la création d’armes lasers déployées dans l’espace pour lutter contre les missiles balistiques. La Chine fait pareil. Il faut voir cette dernière comme un pays qui a réussi une percée parmi les nations les plus innovantes en termes de technologie. Elle est encore un peu en retard, mais cet écart pourrait être compensé ces prochaines années”.

En avril 2014, le Président chinois Xi Jinping a déclaré la nécessité d’accroître la présence de la Chine dans l’espace, ainsi que les capacités de répondre à la militarisation de l’espace par les pays adversaires dont, avant tout, les États-Unis. Selon le renseignement américain, en juillet 2014, la Chine menait un autre essai d’un missile conçu pour détruire les satellites en orbite terrestre.

Il n’a pas conduit à la destruction de la cible. Les experts ont noté qu’il était le deuxième exercice sous la nouvelle direction de la Chine, après un premier en mai 2013. La Chine avait alors mis en orbite un intercepteur cinétique de véhicules spatiaux, qui détruit la cible par la force d’impact sans mettre en feu la charge explosive.

Si l’on considère que le premier essai sérieux d’armes anti-satellite a été mené par la Chine en 2007, on peut donc conclure que celle-ci est clairement en train d’accroître son potentiel dans ce domaine. Cependant, les experts excluent la possibilité du déploiement par la Chine d’armes anti-satellite dans l’espace, même si elle travaille potentiellement dessus. En effet elle a, contrairement aux États-Unis, adhéré à la Convention de l’Onu sur l’interdiction du déploiement des armes dans l’espace.

Source: sputniknews.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE