La Photo de la noire américaine Ieshia Evans qui dit tout sur la brutalité de la police américaine contre les Noirs

La Photo de la noire américaine Ieshia Evans qui dit tout sur la brutalité de la police américaine contre les Noirs

Le climat social est très tendu ces dernier temps aux Etats-Unis, à la suite de la mort de Alton Sterling à Bâton-Rouge et Philando Castile à Falcon Heights, deux noirs, tués par la police à deux jours d’intervalle.

Ces crimes que beaucoup qualifient de racistes ne sont malheureusement pas isolés. Ils réjoignent la longue liste de Noirs tués par la police américaine. Les statistiques montrent qu’environ 123 Noirs américains ont été tués par la police américaine depuis le début de l’année 2016 contre 258 l’année dernière. Ce qui est bien au-delà de la moyenne de Noirs tués par lynchage  chaque année durant la ségrégation qui s’est déroulée de 1876 à 1965.

En effet, selon une étude menée par l’université Tuskegee en Alabama, 2.911 Noirs ont été tués par lynchage entre 1890 et 1965. Ce qui donne une moyenne d’environ 39 personnes tuées par an pendant cette période. 1892 fut la pire des années, puisqu’on a décompté au total 161 morts.

Les Noirs sont-ils plus à risque d’être tués par la police aux États-Unis?

Malgré ces faits tangibles, un débat pernicieux à commencé à s’installer sur le sujet. Des voix ont commencé à se lever pour dénoncer une campagne trop réductrice des faits. Selon ces voix là, la situation est bien plus nuancée que cela. Ainsi Radio-Canada rapporte que les calculs du Washington Post tendraient à montrer que sur les 990 personnes tuées en 2015, la majorité seraient des Blancs, suivis des Noirs et des Latino-Américains.


Pourtant, précise Radio-Canada, une étude plus approfondie des chiffres de Washington Post on se rend compte que ce sont les Afro-Américains qui sont plus à risque de mourir lors d’une altercation avec les forces de l’ordre.

La photo de Ieshia Evans qui exprime mieux que toutes ce que les manifestants Noirs américains essaient de réaliser

A la suite des tueries de deux Noirs par la police américaine, le mouvement Black Lives Matter (La vie des Noirs compte) a organisée une manifestation contre les violences policières faites aux noirs a eu lieu à Baton Rouge. Il y a eu plus de 200 interpellations dans tous les Etats-Unis. Parmi ces interpellés figure une jeune dame du nom de Ieshia Evans. L’image ci-dessous prise par Jonhatan Bachman, de l’agence Reuters est un symbole. Car elle restitue à elle seule toute la tension vécue ces jours-ci par l’Amérique.


Sur l’image on voit, face à deux policiers blancs en arme et très agités, Ieshia Evans, une jeune femme Noire vêtue d’une robe légère. Elle se tient majestieusement droite, immobile et le regard fixe. Comme pour dire au policiers: «venez et faites ce que vous savez faire de mieux contre les Noirs aux mains nues». Ieshia Evans fut évidemment interpellée, mais que symbole!

La scène est tellement sublime qu’elle interpelle et interroge au premier coup d’oeil. Le photographe qui saisi l’image ne s’est d’ailleurs pas abtenu de faire le commentaire suivant :« (…) Vous pouvez prendre en photo des tas d’arrestations, mais cette photo exprime mieux que toutes ce que les manifestants essaient de réaliser ici, à Bâton-Rouge».

Eburnienews.net

_____________________

Lire aussi: “La liste macabre des Noirs abattus par la police américaine ne cesse de s’allonger

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*