La POECI et l’observatoire du Code de bonne onduite demandent une réforme inclusive de la CEI | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France La POECI et l’observatoire du Code de bonne onduite demandent une réforme inclusive de la CEI
La POECI et l’observatoire du Code de bonne onduite demandent une réforme inclusive de la CEI

La POECI et l’observatoire du Code de bonne onduite demandent une réforme inclusive de la CEI

Lors de la conférence de presse du 01 août 2018, la POECI a annoncé des missions de bons offices en collaboration avec l’Observatoire du Code de Bonne Conduite des partis politiques et des candidats en vue de favoriser le dialogue entre l’ensemble des acteurs politiques.
C’est dans ce contexte qu’est intervenu le discours à la nation du 6 août 2018 du chef de l’Etat donnant instruction au gouvernement de lui faire une proposition de réforme du cadre institutionnel des élections en Côte d’Ivoire conformément à l’arrêt de la Cours Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples. Selon la POECI et l’Observatoire du Code de Bonne Conduite des partis politiques et des candidats, au regard de la volonté du chef de l’Etat, et des défis à relever pour des scrutins transparents, apaisés et crédibles lors des prochains processus électoraux, il est urgent de réformer la Commission Electorale Indépendante (CEI) dès à présent de manière inclusive.

A cet effet, la POECI et l’Observatoire du Code de Bonne Conduite des Partis Politiques et des Candidats invitent le gouvernement à mettre en place un cadre de concertation entre le gouvernement, l’ensemble des partis politiques et les ONG impliquées dans le processus électoral pour échanger sur la mise en place d’une Commission électorale consensuelle. Cette Commission naissante devra refléter les attentes des ivoiriens et ivoiriennes afin de mettre fin aux suspicions de partialité et de manque de crédibilité dont la CEI actuelle est accusée à tort ou à raison.

Toutefois, la POECI et l’Observatoire du code de bonne conduite des partis politiques et des candidats attirent l’attention des pouvoirs publics sur l’impératif besoin de réviser également le code électoral afin de non seulement, le rendre conforme à la nouvelle Constitution du 8 novembre 2016, mais aussi permettre de régler certaines questions qui influencent négativement le jeu démocratique et sont source de tensions ; en guise d’illustration, il s’agit notamment du convoyage des électeurs, du cumul des mandats, du mode du scrutin, du cautionnement et du découpage électoral.

La POECI et l’Observatoire du code de bonne conduite des partis politiques et des candidats demandent aussi le report des élections locales initialement prévues le 13 octobre 2018. Ce report permettra à toute la classe politique de prendre part à ces élections pour renforcer la réconciliation nationale. La POECI et l’Observatoire du code de bonne conduite des partis politiques et des candidats relèvent que la consolidation de la démocratie en Côte d’Ivoire passe nécessairement par le strict respect des règles du jeu démocratique qui se veut inclusif et participatif.

En somme, la POECI et l’Observatoire du code de bonne conduite des partis politiques et des candidats continueront leur travail de veille citoyenne et d’observation du processus électoral en vue de renforcer les acquis démocratiques et améliorer la gouvernance du pays. Enfin, la POECI et l’Observatoire du code de bonne conduite des partis politiques et des candidats rappellent la nécessité de consolider les acquis des dernières élections en engageant l’ensemble des parties prenantes à préserver la paix et la cohésion sociale pour des élections inclusives, crédibles et transparentes.

Fait à Abidjan le 23 août 2018

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.