La police disperse les festivités marquant les 25 ans de la FESCI à Abidjan

La police disperse les festivités marquant les 25 ans de la FESCI à Abidjan

La police ivoirienne a dispersé vendredi à l’université d’Abidjan à l’aide de gaz lacrymogène « une manifestation interdite » d’étudiants issus du plus grand syndicat estudiantin réunis pour célébrer les 25 ans d’existence de l’association, a appris Alerte info auprès des témoins.

« Nous étions réunis dans le but d’organiser les festivités marquant les 25 ans de notre organisation quand la police nous a empêché d’avoir accès au bâtiment qui nous avait été réservé par les autorités du Centre régionale des œuvres universitaires d’Abidjan (CROU A) » , a déclaré le secrétaire générale de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), Assi Fulgence.

La police disperse les festivités marquant les 25 ans de la FESCI à Abidjan 2 La police disperse les festivités marquant les 25 ans de la FESCI à Abidjan

Selon lui, les étudiants réunis à l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody (nord d’Abidjan, la plus grande du pays) ont été « gazés à coup de matraque et de gaz lacrymogène », évoquant des « arrestations » sans toutefois communiquer de chiffres.

 

La police disperse les festivités marquant les 25 ans de la FESCI à Abidjan 3 La police disperse les festivités marquant les 25 ans de la FESCI à Abidjan

Pour la cérémonie de ses 25 ans d’anniversaire, le syndicat a « entrepris toutes les démarches administratives et reçu l’accord de principes du CROU A pour l’organisation de cette activité », a ajouté le secrétaire général de la FESCI, Assi Fulgence dit avoir reçu jeudi « un appel » de la direction générale de la police « interdisant sans prétexte et sans explication » la FESCI d’organiser son activité.

Par Anselme Blagnon

Source: Alere info

About admin

One comment

  1. Toujours les mêmes provocations inutiles!Pourquoi réveiller les vieux démons des attaques d’étudiants qui ne veulent que se réunir dans des festivités.Le régime sanguinaire et criminelle de Dramane Wattra comprend-il la liberté d’expression et de réunion qui sont des droits simples de tout citoyen?C’est dire que le régime rebelle de Dramane Allassane qui assassine les Ivoiriens depuis toujours manque de sang pour les élections à venir.C’est dommage!Mais tout est réuni pour que les Ivoiriens se libèrent eux-mêmes!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE