La prochaine menace : Les filles parties faire le djihad par le sexe

La prochaine menace : Les filles parties faire le djihad par le sexe

Les filles et femmes parties faire la « djihad par le sexe (ou le marriage) » … Des milliers de cas en Tunisie, au Maroc et surtout dans l’Union Européenne ! Une bombe à retardement dont on évite soigneusement de parler à Bruxelles ou à Paris, surtout les « experts » prêtés aux médias de l’OTAN par les officines israéliennes !

Celà aussi, je le dénonce depuis 2013.

Elles sont des milliers, arabes et surtout européennes converties.

En Russie, depuis 15 ans, les femmes sont le vecteur des attentats djihadistes. Car elles passent inaperçues.

La première femme djihadistes à s’être faite exploser en Irak venait de Bruxelles, une convertie.

Personne dans les services antiterroristes ne prend acte de la menace. Pire, les polices de l’UE laissent partir ces pauvres filles :

“D’après RMC, la lycéenne aurait bénéficié de l’aide de contacts. Elle passait beaucoup de temps sur internet d’après sa famille. Sa mère avait déjà demandé à la police d’intervenir, en vain selon elle”.

Même attitude en 2012-2013 en Belgique face aux parents. Pire les autorités turques à Istanbul, qui laissent passer un flux ininterrompu de djihadistes, garçons et filles, certains mineurs, expulsent des parents belges venus tenter de rechercher leurs enfants, dès leur arrivée à l’aéroport !

Luc MICHEL

 

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.