La rébellion au pouvoir en Côte d’Ivoire connaissait déjà à l’avance la décision de la CPI | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France La rébellion au pouvoir en Côte d'Ivoire connaissait déjà à l'avance la décision de la CPI
La rébellion au pouvoir en Côte d’Ivoire connaissait déjà à l’avance la décision de la CPI

La rébellion au pouvoir en Côte d’Ivoire connaissait déjà à l’avance la décision de la CPI

La voix officielle de la rébellion, le journal Patriote avait déjà annoncé des semaines auparavant qu’il y aura procès et qu’il aura lieu en 2017. Ce délai de temps parait raisonnable pour la préparation et la tenue d’un tel procès. Mais, PLUS GRAVE, ça veut dire que la rébellion au pouvoir en CI connaissait déjà à l’avance la décision de la CPI.

C’est INQUIÉTANT, mais ça veut tout dire au sujet de la CPI et son parti pris flagrant !

C’est pourquoi les journaux rebelles passaient le temps à narguer les journaux FPI au sujet de la comédie judiciaire à la Haye. C’est aussi pourquoi ils sont tous GONFLÉS et encore plus arrogants qu’avant. Un procès en 2017 règle tous les problèmes de Ouattara. Il a les mains libres pour faire tout ce qu’il veut.

Seuls des mandats d’arrêt contre des individus du camp Ouattara, si et quand ces mandats seront rendus publics, ou un soulèvement populaire pourront déstabiliser, provoquer ou précipiter la chute de Ouattara du pouvoir et sauver les ivoiriens.

Sinon la France met tout en place pour un passage en force de Ouattara en 2015, avec ou sans candidature unique, et avec ou sans élections crédibles et transparentes.

Par Maître  Namory Fatogoma Dosso

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.