La réussite des prochaines élections en Côte d’Ivoire est une obligation, affirme Leah Kaplan, la représentante de l’USAID | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France La réussite des prochaines élections en Côte d’Ivoire est une obligation, affirme Leah Kaplan, la représentante de l'USAID
La réussite des prochaines élections en Côte d’Ivoire est une obligation, affirme Leah Kaplan, la représentante de l’USAID

La réussite des prochaines élections en Côte d’Ivoire est une obligation, affirme Leah Kaplan, la représentante de l’USAID

La représentante de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Leah Kaplan, a souligné lundi à Yamoussoukro (centre, région du Bélier) que la Côte d’Ivoire doit impérativement réussir l’élection présidentielle d’octobre 2015.

“La réussite de la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire n’est pas une option, elle est une obligation pour la Commission électorale, mais pour tout le peuple ivoirien”, a déclaré la représentante de l’USAID à l’ouverture d’un séminaire de formation des commissaires centraux de la CEI sur l’administration électorale.

Elle a donc appelé à une solidarité internationale à l’endroit de la CEI pour atteindre cet objectif.

“Il est donc important qu’une solidarité internationale se manifeste à votre endroit”, a préconisé Mme Leah Kaplan qui s’est dite convaincue que la formation des commissaires centraux de la CEI permettra de jeter les jalons d’une planification stratégique sur la base d’une vision nouvelle de gestion des élections en Côte d’Ivoire.

Mme Leah Kaplan a insisté sur le rôle de la CEI, “parce qu’au cœur de la dévolution du pouvoir”, rappelant à l’organe national de gestion des élections son devoir de créer les conditions de sa performance.

Réaffirmant le soutien de l’USAID au peuple de Côte d’Ivoire qui aspire à plus de paix et de liberté, la représentante de l’USAID a encouragé la collaboration entre la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (IFES) et la CEI pour la réussite de l’élection présidentielle qui se profile à l’horizon, mais également pour créer les conditions d’une durabilité institutionnelle et faire de la CEI un organe de référence en Afrique de l’Ouest.

nam/kkp/kp

Source : AIP

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.