La Révolution Permanente : Petite virée nocturne à Kiev – Confidence au peuple Ukrainien ! (La Révolution Permanente N°00508/07/14)

La Révolution Permanente : Petite virée nocturne à Kiev – Confidence au peuple Ukrainien ! (La Révolution Permanente N°00508/07/14)

C’est un homme de Révolution qui vous parle. C’est aussi un Africain, un homme habitué à la trahison, à l’humiliation, à la soumission, la révolte dans l’incapacité totale de réagir, à tout ce qui est rabaissant, …

Notamment, c’est un homme de terrain, un digne fils de l’Afrique, un homme debout et fier de la Résistance opposée avec les siens à l’Occident, qui vous parle.

Après environ 8 siècles de piétinement par l’Occident, on finit par apprendre quelque chose. Et je voudrais partager ce que nous avons presque tous appris de l’Occident avec vous.

Peuple manipulé de Kiev, à Abidjan on dit, « si on te dit quelque chose est pointue et que ça peut te blesser, même si tu as avalé courage, faut pas t’asseoir dessus. Sinon tu vas rendre témoignage ».

Ça, peut-être que vous ne le savez pas. Vous voulez prendre gros cœur pour vous asseoir à côté d’un homme qui vous offre comme chaise, une barre de fer pointue. Vous allez vous faire très mal. Vous ne le savez pas. C’est tout simplement parce que le fer qui vous est offert en guise de chaise est caché à l’intérieur d’un linge doux. C’est un piège. Ne mordez pas à l’appât. Tout est en encore possible. Revenez en arrière.

Croyez-moi, l’Occident fait partie de ces peuples chez qui l’homme en difficulté, le peuple affaibli, le peuple appelant au secours est avant tout un objet de commerce, un business. Immoral et foncièrement méchant, l’Occident est aussi et surtout un ramassis d’escrocs.

Il y a très longtemps, lorsqu’ils venaient à la rencontre de l’Afrique, ils avaient fait croire qu’ils venaient en mission civilisatrice. Ils sont arrivés sur un continent où les hommes avaient développé déjà des valeurs de gestion et de protection de l’environnement, des industries artisanales justes utiles pour les besoins de la communauté ; ils ont découvert un peuple chez qui l’accumulation de richesses n’était que vanité. Ils ont fait la connaissance d’un peuple solide, avec des hommes solides, avec des croyances, notamment celles qui consistaient à se convaincre que l’étranger est un envoyé de Dieu et qu’il fallait le traiter royalement. Et ils les ont été traités comme des enfants de Dieu, des gens bien qui méritaient un traitement de valeur.

Avec tout ça, savez-vous ce qu’ils nous ont fait après ?

Ils nous ont volé notre or, nos terres, nos trésors les plus précieux ; ils ont corrompu des gens de peu de valeur comme il y en a dans toutes les sociétés ; ils leur ont enseigné la convoitise, le goût sauvage de la richesse et ils ont fait d’eux des complices de la destruction de notre peuple.

Des gens qui leur donnaient à manger et à boire, qui riaient avec eux, ils les ont récompensés en les asservissant par les armes et en les vendant comme de la marchandise sur les marchés européens et américains. En tout, l’Afrique a perdu 30% de sa population jeune, déportée, exploitée sexuellement, utilisée comme des animaux pour les travaux champêtres et comme cobayes pour faire des essais pharmaceutiques dans leurs laboratoires de recherches.

 

Mais, c’est pas tout. A Yopougon à Abidjan en Côte d’Ivoire, on a appris avec les Occidentaux, ce qu’on appelle fausse promesse d’argent. C’est à cause d’eux qu’il existe un adage qui dit : « l’argent est un garçon pile ; ce qu’on dit derrière lui, on ne peut pas dire ça devant lui ». 

On va se comprendre. Avez-vous déjà suivi leurs soi-disant sommets pour collecter de l’argent et aider les peuples sinistrés ? Regardez du côté d’Haïti. Après la grande désolation qui a frappé ce pays, ils ont promis. Des milliards. Ils ont collectés, des centaines de milliards. Ils ont donné des miettes qui n’ont laissé aucune trace dans la vie des haïtiens. Le reste a circulé dans les paradis fiscaux pour fiancer leurs vacances entre serviteurs du diable, ces rigolos qui se prennent pour les maîtres du monde.

Donc, détrompez-vous. Kiev n’aura rien de bon des Occidentaux. Kiev sera poussée, et elle l’est déjà, à la faute. Après quoi, les Ukrainiens seront exploités, leur souffrance sera exploitée par les dirigeants occidentaux, à des fins de manipulation de leur opinion stupide et abrutie par des médias mensonges complices avec à leur tête, une bande de gens maudits avec leur agent maudit qui leur donne les maladies les plus viles du monde au lieu de leur procurer le bien être et le bonheur.

Kiev recevra des armes en échange du peu d’argent qui reste au peuple pour manger et boire. Kiev sera encouragée à tuer ses propres enfants après que Kiev a été convaincue que ces enfants-là en moins, ne fera qu’augmenter son bonheur.

Mais qu’en savez-vous ? Si Bill Gate ou Steve Jobs, ou MarkZuckerberg avaient été tués à leur jeune âge dans un bombardement de l’OTAN ou dans un bombardement encouragé et entretenu par l’OTAN, croyez-vous que l’humanité aurait eu ces inventions merveilleuses que ces hommes nous ont apportées ?

Aucun fils de Kiev en moins, ne peut être pour le bien de Kiev. Ils vous trompent.

Comment des gens qui vivent de vol, de pillage, de meurtre, de mensonge, d’escroquerie et qui ont fait de l’intimidation des autres peuples, un moyen de prendre sans rendre compte afin de nourrir leurs enfants dans le sang et sur le dos de nous autres Africains et Arabes, peuvent-ils avoir de l’amour pour toi, fils ou fille de Kiev ?

Tu n’es ni plus ni moins qu’un simple objet sur lequel ils veulent monter pour voir dans la cour du voisin Russe afin de préparer le désarmement de ce voisin qui est depuis des décennies, un trouble-fête dans leur projet satanique de « Nouvel Ordre Mondial », un projet dans lequel ils proposent aux enfants des autres de se marier entre garçons, aux filles de se marier entre filles, aux jeunes d’avoir pour petite amie une chèvre ou une brebis, un chien ou un chat, d’apprendre à tuer leur frère si ce dernier ne pense pas comme eux les Occidentaux le veulent ; alors que pendant ce temps, ils préparent un meilleur avenir pour leurs propres enfants.

Ils vous parlent de menace Russe. Mais il n’y a aucune menace russe. C’est simple. Tout est une question de culture. Pour le voleur, le policier est une menace.

Pour qu’on se comprenne, regardez à l’histoire de la création des Etats-Unis d’Amérique. Ce sont des brigands, des hors-la-loi recherchés, des escrocs en fuite, des criminels rêvant de liberté sans limite, des hommes poussés par l’attrait de l’ord indien, qui venant ou fuyant d’Europe ont créé ce pays, et après coup, ont passé un accord pour exploiter les autres peuples de la terre et les soumettre par les armes, la propagande et le nationalisme méprisant, le faux mythe du faux rêve américain, le culte de l’argent, …

Quant à la Russie, vous connaissez aussi son histoire. Un peuple d’idéologues, d’hommes de réflexion et d’action, qui ont su penser autrement l’économique dans la société et qui ont su apprendre de leurs erreurs du passé. La vodka, c’était surtout pour le grand froid. A part ça, le reste est acceptable. On ne peut vivre sans nuire. Mais si on s’efforce de nuire le moins possible, c’est qu’on est meilleur que celui qui ne fait que nuire. Il en est ainsi de la Russie et des USA avec ses valets d’Europe.

Si la Russie n’avait pas été plus maligne en possédant l’arme nucléaire, actuellement vous et nous serions tous des esclaves marqués au fer dans leurs usines.

C’est pourquoi je vous parle. La colère est mauvaise conseillère. Comme on le dit chez nous, « On ne prend pas gros cœur pour boire café chaud. Si tu essaie aujourd’hui, tu vas sensibiliser les autres demain ».   Donc, doucement. Ce n’est plus à la mode d’être ami de l’Occident. Comme le disent les Ivoiriens, « Il n’y aucune gloire pour une chèvre à être amie de la hyène ». C’est une amitié qui finira dans le sang. En effet, pendant que l’un fait les yeux doux et le dos rond, l’autre le regarde comme une nourriture. A la fin, un rêve et un destin seront brisés. De façon irréparable.

Si on vous en parle, c’est parce qu’en tant qu’Africains, on sait ce qu’il y a dans amitié avec « coupeur de route ». S’il te braque que tu le reconnais, il te tue de peur que tu ne le dénonce demain.

Kiev, l’Afrique Digne t’a parlé.

A Très Bientôt.

Hassane Magued

La Révolution Permanente

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.