La situation du Groupe Fraternité matin est devenue alarmante: Le paiement de la prime de rendement du mois de septembre incertain

La situation du Groupe Fraternité matin est devenue alarmante: Le paiement de la prime de rendement du mois de septembre incertain

La situation des employés du Groupe Fraternité matin est devenue alarmante. Selon des informations en notre possession, depuis quelques jours, la CNPS a bloqué leurs comptes, faute de versement des sommes qui leur sont prélevées par leur employeur depuis pratiquement trois ans.

Le non-paiement des allocations familiales des employés de cette entreprise publique serait lié au blocage des comptes par la CNPS qui se trouvait parfois embarrassée face à certains cas.

«Cela fait plus de trois ans que l’argent qui nous ai prélevé par l’entreprise n’est plus reversé à la CNPS. Les employés en cas de difficulté sont privés de leurs allocations familiales, » a déclaré un employé sous le couvert de l’anonymat joignant ce jour la rédaction de koaci.com.

Comme indiqué dans nos publications précédentes depuis l’arrivée de Venance Konan à la tête de cette entreprise d’Etat, les choses vont de mal en pis et l’entreprise continue sa chute vertigineuse.

Nous apprenions également ce jour que l’ancien Directeur administratif financier licencié abusivement, il y a de cela deux ans par le journaliste écrivain Directeur général aurait remporté l’action qu’il a intenté contre Fraternité matin en justice et l’entreprise devra lui verser la somme de plus de 7 millions de FCFA à titre de dommage.

N’Guessan Yao Arsène aurait fait bloquer le compte du Groupe Fraternité matin logé à la SGBCI pour se faire payer.

«Vendredi dernier, accompagné de son avocat, il a eu une rencontre avec le Directeur général adjoint pour le règlement à l’amiable de ce problème. Il a décidé de faire une main levée sur le compte et le groupe a promis lui verser ses droits en trois échéanciers, » a confié un proche de l’ancien DAF.

Face à cette situation catastrophique de l’entreprise dont il assure la présidence du conseil d’administration, le professeur Séga Sangaré aurait d’une part entrepris des démarches afin que la CNPS lève son blocage et d’autre part, il rencontrerait les employés pour avoir leur avis.

Selon nos informations le PCA aurait demandé aux employés de lui faire part par écrit et sous le couvert de l’anonymat les difficultés qu’ils rencontrent au sein de l’entreprise.

Cette démarche n’aurait pas plu au Directeur général en ce moment en congé, pour des raisons dont nous ignorons pour l’heure.

A côté des actions menées par le PCA quelques jours après sa prise de fonction, nous apprenions également que trois autres employés licenciés par Venance Konan depuis bientôt quatre mois n’auraient pas encore perçu leurs droits de licenciement.

Il s’agit du Directeur technique, Aka Kouamé Firmin, d’un conseiller de Venance Konan, Anouma Kané et du maintenancier Koko Brou.

Cette situation inquiète les employés qui estiment que le paiement de leur salaire de la fin août serait hypothéqué, même si depuis quelques mois ils se contentent des virements qui sont faits avec d’énormes retards.

Les employés ne sont seulement préoccupés par le paiement de leur salaire du mois d’août. Selon des informations en notre possession, chaque année à la fin du mois de septembre en plus de leur salaire, ils perçoivent des primes de rendement.

Ces derniers s’interrogent du paiement de cette prime vue l’état dans lequel se trouve leur entreprise à cause de la gestion approximative de Venance Konan.

Wassimagnon

Source: Koaci.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE