La traque secrète du nazi Josef Mengele dévoilée par le Mossad

La traque secrète du nazi Josef Mengele dévoilée par le Mossad

Le nazi Josef Mengele a fui l’Allemagne après la Seconde Guerre mondiale pour se réfugier en Argentine. L’Etat d’Israël n’a cependant jamais cessé de le traquer. Le Mossad choisit aujourd’hui de publier les documents relatifs à cette chasse secrète.

Selon une information du quotidien The Jerusalem Post, les services secrets israéliens s’apprêteraient à publier les détails de la chasse secrète dont a fait l’objet Josef Mengele après la Seconde Guerre mondiale.

Le médecin nazi de la Schutzstaffel (SS), surnommé «l’ange de la mort» dans le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau parce qu’il triait les personnes qui allaient être gazées, était particulièrement connu pour ses expériences génétiques sur des sujets vivants.

La traque secrète du nazi Josef Mengele dévoilée par le Mossad La traque secrète du nazi Josef Mengele dévoilée par le Mossad

Au cours de la débâcle de l’armée allemande en 1945, Josef Mengele a eu le temps de prendre la fuite avant l’arrivée de l’Armée rouge. Il a pris la direction de l’Argentine, plus précisément de Buenos Aires, où il aurait vécu pendant dix ans, avant de mettre le cap vers le Paraguay, puis le Brésil, où il a trouvé la mort en se noyant dans les eaux de Sao Paulo en 1971.

Le Mossad a failli réussir

Les dossiers «Meltzer» qui concernent la traque de Josef Mengele vont être publiés au cours de la semaine. C’est finalement l’histoire d’un échec pour le Mossad, car ses agents sont passés tout près de l’interpellation du criminel de guerre.

Selon le Jerusalem Post, tout sera dévoilé dans trois volumes à paraître en fin de semaine sur la capture des criminels nazis de 1959 à 1991, assemblés par la section histoire du Mossad.

Au menu, figurent des stratagèmes rocambolesques, tels que des écoutes téléphoniques, des pièges mettant à contribution le fils de Josef Mengele et la fameuse occasion manquée qui a eu lieu en 1962 au Brésil : les agents avaient localisé «l’ange de la mort», mais l’ordre d’arrestation ou d’élimination ne leur est jamais parvenu.

Le corps du généticien est devenu un sujet d’étude

Josef Mengele est donc mort sans avoir pu être jugé et ses restes ont été enterrés au Brésil sous un faux nom. Quand sa véritable identité a été découverte, son corps a été exhumé pour vérification. Pendant des années, les ossements du docteur Mengele sont ensuite restés entassés dans un institut médico-légal… Jusqu’à ce qu’un médecin légiste ne décide de les utiliser pour ses cours. Des étudiants en médecine brésiliens analysent actuellement les ossements pour essayer de reconstituer l’existence de Mengele entre le début de sa cavale et sa mort.

Source: Russia Today

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE