La victoire est écrite… (Par A. Christine Binlin-Dadié)

La victoire est écrite… (Par A. Christine Binlin-Dadié)

Malléable pour un temps, la sangsue t’étouffe, tes repères sont enterrés,

Malléable pour un temps, tes yeux ne répondent plus, tes tympans non plus,

Te voilà précipité dans le monde des ténèbres,

Muet,

Sauvé dès hier, la nature t’a parlé, les vents t’ont averti, ton ange viendra te donner la parole et tes sens reviendront des profondeurs de la terre mère, la nature t’a parlé, les vents t’ont averti…en vain,

Tu continuais à jouer au laquais, à l’esclave satisfait, te voilà précipité dans le monde des ténèbres,

Oubliant que ton sort fut voulu et décidé par tes frères de l’autre monde condamné à hiberner,

Ils décidaient de tes prénoms, de ta culture, de tes us et coutumes,

Ils planifient ton sort et choisissent la prison qui t’accueillera pour tes derniers jours,

Tu l’as dans la peau, il est l’amant que tu chéris le plus,

Tu dors et te réveille en lui,

Tu l’adores,

Le saluant jour et nuit d’avoir détruit ton peuple, ton âme.

L’âme de l’Afrique, l’âme de tes racines, l’âme de ton je suis, j’existe.

La fierté africaine refuse la soumission et le destin d’être de bas étage,

Savez-vous qu’il existe deux races d’Africains : le soumis et le rebelle,

L’un porte un éternel joyau,

Un joyau sans défaut,

Il est paré pour l’éternité, et porte l’âme de l’Afrique.

Le soumis lui, doit être chassé, expulsé de notre sol,

Il est la malédiction dans toute son arrogance,

Il représente les pleurs et les souffrances de nos peuples, il incarne la honte et véhicule toutes nos misères,

C’est lui qui maintient l’Afrique dans la vallée du néant,

Né du monde de la torture, de la souffrance, du désespoir,

Il demeure condamné, enchaîné au néant,

Il est fermé à jamais à l’appel de la glorieuse Afrique d’hier et de demain,

Il est fermé à cette invitation du rebelle.

Bâtissons cette nouvelle Afrique qui depuis des siècles nous parle,

Une Afrique combattante, puissante et qui jamais n’obéira ni se donnera à ce conquérant fasciné par l’or.

A.-Christine Binlin-Dadié

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.