L’Afrique n’est pas un champ d’expérimentation (Par Jean-Claude DJEREKE)

L’Afrique n’est pas un champ d’expérimentation (Par Jean-Claude DJEREKE)

Au moment où Cubains, Russes et Chinois se démènent pour aider l’Italie que la France et l’Union européenne n’auraient jamais dû abandonner à son triste sort, au moment où des millions de masques chinois sont en route pour leur pays dont le système sanitaire semble aussi délabré que celui des ex-colonies françaises, certains Français n’ont pas trouvé de meilleure idée pour éradiquer la pandémie que l’essai du vaccin BCG sur les Africains.

Ce qui pose problème, ici, ce n’est pas le vaccin contre la tuberculose en tant que tel. S’il y avait un souci quelconque avec le BCG, s’il était dangereux, il n’aurait jamais été administré à chacun d’entre nous dans notre enfance. Par ailleurs, nous ne sommes pas contre les essais cliniques. Ceux-ci-sont nécessaires si on veut trouver un vaccin préventif ou curatif. Par exemple, le chercheur béninois Valentin Agon a dû tester l’Apivirine, un médicament fait à base de plantes médicinales, sur une vingtaine de patients atteints du coronavirus au Burkina Faso. Ce produit antiviral aurait déjà guéri 12 Français résidant à Ouagadougou (https://cappfm.com/traitement-des-patients-atteints-du-coronavirus-dr-agon-rassure-de-lefficacite-de-apivirine/). Ce qui me pose problème, c’est cette phrase du soi-disant chercheur de l’Inserm de Lille : “ Est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique où il n’y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation ?” Locht ne dit pas : “ Est-ce qu’on ne devrait pas faire cette étude en Afrique aussi ?” L’absence de l’adverbe de degré “aussi” conduit à penser que cette “charité” qui ne commence pas par soi-même ou qui exclut la France est suspecte, que ceux qui se proposent d’aider l’Afrique sont mal intentionnés et que leur vaccin n’a pas pour but de faire du bien mais de nuire aux Africains. Bref, étant donné que l’Europe est l’épicentre de la pandémie, on eût aimé que le vaccin BCG contre le covid-19 soit testé d’abord ou testé également sur la population française.

En outre, Locht affirme : “Si je peux être provocateur”. Locht ne fait pas de la provocation. Il exprime ou extériorise le mépris, la haine et le racisme qui se trouvent dans le cœur et la tête de plusieurs Blancs. Ce qu’il faut aussi percevoir dans le discours de Locht, c’est un rêve diabolique longtemps nourri et entretenu : l’extermination des Africains. On a l’impression que l’esclavage, la colonisation, la stérilisation des femmes africaines, le Sida et Ebola, des crimes contre l’humanité, ne suffisent pas à certains Occidentaux. Pour eux, les Africains doivent disparaître tout simplement. Ils pourront alors faire main basse sur leurs immenses ressources naturelles. Car la merde sortie de la bouche de Jean-Paul Mira et Camille Locht sur LCI n’est pas nouvelle. Jean-Marie Lepen, Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron s’étaient déjà inquiétés de la croissance démographique en Afrique. Mais est-ce le Créateur qui leur a dit que la terre était surpeuplée et qu’il fallait réduire la population chinoise et africaine ? Pour qui se prennent-ils ? Pourquoi ne comprennent-ils pas que c’est leur système économique inhumain, leur obsession du profit, leur cupidité, leur propension à assassiner autrui pour s’emparer de ce qui lui appartient, le fait de faire passer l’argent avant l’homme, leur racisme et stupide complexe de supériorité qui mettent à mal la paix et sont en train de détruire le monde ?

Aux chercheurs et politiciens français de pacotille, à tous ceux qui pensent comme eux, l’Afrique répond qu’elle ne sera jamais le laboratoire de je ne sais quels illuminés ou malades mentaux et que, s’il y a un pays qu’un vaccin pourrait sauver, c’est bien la France où le coronavirus a fait plus de victimes qu’en Afrique.

Quant aux peuples africains, non seulement ils devraient refuser le vaccin que des criminels se préparent à introduire en Afrique mais ils n’auront pas d’autre choix que de braver le confinement pour prendre la rue si des présidents dociles et corrompus voulaient appliquer l’immorale proposition de Mira et Locht.

Jean-Claude DJEREKE

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.