Lagarde inquiète de l’impact économique de la crise en Ukraine

Lagarde inquiète de l’impact économique de la crise en Ukraine

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a estimé mercredi que la crise en Ukraine pourrait avoir de “vastes” retombées sur l’économie mondiale si elle n’est pas “bien gérée”.

La situation en Ukraine, si elle n’est pas bien gérée, pourrait avoir des retombées plus vastes” sur l’économie mondiale, a déclaré la dirigeante du Fonds monétaire international (FMI) à Washington selon le texte de son discours communiqué à la presse.

L’Ukraine, qui a obtenu un pré-accord du Fonds pour un plan d’aide, est au bord de l’asphyxie financière et connaît de fortes tensions avec son voisin russe qui a absorbé une de ses régions, la Crimée. En représailles, les Occidentaux ont sanctionné plusieurs proches du président Vladimir Poutine et menacent de frapper plus durement l’économie russe en cas d’escalade.

Selon Mme Lagarde, la crise ukrainienne s’inscrit dans la “montée des tensions géopolitiques” qui menacent les perspectives économiques mondiales. Le FMI doit publier mardi ses nouvelles projections de croissance lors de son assemblée générale à Washington. La dirigeante craint également une déflation dans les pays riches, particulièrement dans la zone euro, qui pourrait “restreindre” la demande et l’activité.

Pour éloigner ce spectre, Mme Lagarde juge “nécessaire” que la Banque centrale européenne assouplisse davantage sa politique monétaire, notamment en recourant à des “mesures non-conventionnelles”. Début mars, le FMI avait déjà appelé la BCE à baisser davantage ses taux directeurs et augmenter ses injections de liquidité par des rachats d’actifs.

Un des responsables de l’institut monétaire européen, Vitor Constancio, a toutefois affirmé mardi ne pas croire au scénario de la déflation en zone euro. Dans son discours, la patronne du FMI a également assuré que les pays émergents restaient exposés aux risques de “volatilité financière” en raison du progressif retour à la normale monétaire aux Etats-Unis.

 Source: letemps.ch

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE