L’Algérie interdit son espace à l’avion transportant Netanyahou au Maroc

Des médias tunisiens, citant des sources informées, indiquent que les autorités algériennes et tunisiennes auraient refusé «fermement» et «en commun accord» d’autoriser à l’avion transportant le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, de survoler leurs territoires pour gagner le Maroc, où il devait se rendre pour une visite officielle.

Selon les mêmes sources, Alger et Tunis n’ont pas cédé aux pressions intenses que des capitales occidentales, et même arabes, amies de Tel-Aviv, auraient exercé sur elles pour les amener à permettre le passage de ce personnage indésirable dans la région, tout en leur assurant une «totale discrétion» à ce sujet, mais en vain.

L’Algérie et la Tunisie auraient également, d’après les mêmes informations, refusé une offre française, proposant de transporter Benyamin Netanyahou à bord d’un avion marocain pour écarter toute suspicion.

Prévue pour la fin du mois en cours, la visite programmée par le Premier ministre de l’Etat hébreu au royaume du Maroc a été reportée à une date ultérieure qui n’est pas encore fixée. Selon des sources médiatiques marocaines, tout avait été mis au point pour réussir ce premier voyage d’un haut dirigeant israélien dans la région, après la visite du chef de la sécurité nationale israélienne au Maroc. Une piste de secours, dans un aéroport au sud de l’Espagne, a même été prévue pour l’atterrissage de l’avion du Premier ministre en cas d’incident.

Selon la presse marocaine, la visite de Netanyahou devrait intervenir une semaine avant la campagne électorale en Israël, prévue à la mi-avril, et coïncider avec la venue du pape François au Maroc.

Par R. Mahmoudi

Source: algeriepatriotique.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.