Laurent Gbagbo à ses visiteurs: «Je ne trouve pas irrationnel d’être ici. Je suis fier d’être celui que l’Histoire a choisi pour porter la charge du changement»

Laurent Gbagbo à ses visiteurs: «Je ne trouve pas irrationnel d’être ici. Je suis fier d’être celui que l’Histoire a choisi pour porter la charge du changement»

Quand L’Histoire se forge par l’historien

“En tant qu’être humain j’aurais bien aimé jouir de ma liberté de mouvements et profiter de la vie. Mais du point de vue de l’Histoire, je ne trouve pas irrationnel d’être ici. Je suis même fier d’être celui que l’Histoire a choisi pour porter la charge du changement, conscient que chaque changement a un prix” m’a dit ce jour un grand homme, en me regardant droit dans les yeux.

Ainsi, dans sa marche, chaque homme laisse des traces. Il y a ceux dont les traces se laissent effacer par le vent ou la pluie, parce que laissées sur du sable. Ce sable peut parfois être l’ambition pour soi. Il y a ceux dont les traces sont indélébiles.

En d’autres termes, on peut distinguer ceux qui écrivent l’histoire, ceux qui la font et surtout ceux qui sont l’Histoire. Celui à qui je viens de parler pendant 4 heures, campe à lui seul les trois catégories: l’historien qui a fait l’histoire de son continent au point d’être lui même l’Histoire.

Sacrée journée de ce 5 octobre 2015. Tout ne fait que commencer. Merci à mon cher frère Jo Mamadou.

Eric Kahe

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.