L’Autorité pour le désarmement (ADDR) recrute Maho Glofiéhi

L’Autorité pour le désarmement (ADDR) recrute Maho Glofiéhi

Ex-chef de groupe d’autodéfense, Maho Glofiéhi accompagne, désormais, l’Autorité pour le désarmement, la démobilisation et la réintégration (ADDR), dans sa mission de sensibilisation des ex-combattants de la crise postélectorale. Avec lui, Tohoué Bi Bouikalo, Yoro Mathurin et Mahi Lazare, d’autres ex-chefs de groupes d’autodéfense.

Hier, au cours des échanges qu’ils ont eus avec les responsables de l’ADDR, à la Division gestion et administration, sise Cocody-Les Deux Plateaux, carrefour Duncan, ces ancien miliciens ont dit leur volonté de contribué au retour définitif de la paix. «Nous avons vu que l’ADDR avance bien. Et comme nous voulons la paix, nous avons jugé de nous mettre à la disposition de l’ADDR pour faire ce travail de sensibilisation. Nous avons vu que c’est important. Si l’ex-combattant n’est pas réinséré, c’est dangereux pour la République. Nous connaissons les difficultés des jeunes, nous sommes parmi ceux qui sont bien placés pour leur dire ce qui est bien pour eux», a témoigné Maho Glofiéhi.

Cette mission, qui va durer 21 jours, permettra aux nouvelles recrues de l’ADDR de sillonner toutes les zones du pays et leur permettre d’accroitre le nombre de bénéficiaires vers les bureaux de l’organisme chargé de la réinsertion. «Nous avons déjà développé des outils de communication qui seront à leur disposition. Sur le terrain, ils bénéficieront de l’appui de nos bureaux et de celui des autorités locales, notamment de celui des préfets», a expliqué le chef de la Division, Kodia Ago Christian. Il a salué la disponibilité de Maho Glofiéhi et de ses pairs, qui ont accepté d’offrir leurs services pour accroître la sensibilisation des ex-combattants.

M’Bah A.

Source: L’Expression

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE