Le Boeing 777 de la présidence gabonaise saisi en France pour impayé

Le Boeing 777 de la présidence gabonaise saisi en France pour impayé

L’Etat gabonnais, qui a cumulé huit millions de dollars (environ 7,2 millions d’euros) de dette auprès d’un sous-traitant aéronautique, s’est vu confisquer par la justice un Boeing 777 ! L’avion de la République du Gabon est immobilisé depuis deux semaines à l’aéroport parisien d’Orly (Val-de-Marne) à cause d’un litige commercial avec un sous-traitant, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

«Un huissier s’est présenté avec un avocat du créancier» pour immobiliser l’avion, a relaté une source aéroportuaire.

Cet avion, propriété de l’État gabonais, a été saisi le 25 février, a précisé une seconde source aéroportuaire. Il est depuis rivé au tarmac, dans l’attente d’une décision de la justice française.

L’affaire renvoyée au tribunal d’Evry 

Une société suisse, spécialisée dans la mise à disposition d’avions pour transporter des VIP, réclame à la République du Gabon environ huit millions de dollars. Cette société a saisi le tribunal d’instance d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) d’une demande de saisie de l’avion, qui lui a été accordée, a précisé une source judiciaire.

Une nouvelle audience s’est tenue mardi à Créteil (Val-de-Marne), mais le tribunal «s’est déclaré incompétent» et a renvoyé l’affaire à celui d’Évry (Essonne), a précisé une source aéroportuaire. En attendant cette audience, dont la date n’a pas été précisée, «la saisie conservatoire» a été maintenue par les juges. Les autorités gabonaises n’étaient pas joignables dans l’immédiat mercredi après-midi.

Source: leparisien.fr

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.