Le Brexit contre la vermine polonaise : Pauvres de nous…

Le Brexit contre la vermine polonaise : Pauvres de nous…

Ce Brexit, c’est le lâcher des racistes. Depuis jeudi soir, les étrangers sont agressés avec systématisme, sur le thème : « On a voté le Brexit, alors tu dégages ». Les irresponsables Cameron et Johnson, trop intéressés par leur sort personnel, font semblant de ne pas voir.

En ligne de mire, les Polonais. Pourquoi les Polonais ? A-t-on jamais demandé à un raciste ses raisons ?

Dans Hammersmith, à l’ouest de Londres, le centre culturel polonais a été couvert par un graffiti raciste ». A Huntingdon, près de Cambridge, des tracts anonymes ont été distribués dans les boîtes aux lettres des familles polonaises Cambridge : « Quittez l’UE, plus de vermine polonaise ». De partout, les mêmes agressions…

L’ambassadeur de Pologne à Londres, Witold Sobkow, s’est déclaré «choqué et profondément préoccupé par les récents incidents et les insultes xénophobes adressées à la communauté polonaise et à d’autres migrants résidant au Royaume-Uni».

Le vote des racistes s’est catalisé sur l’immigration des travailleurs européens, et en particulier la communauté polonaise, forte de quelque 790.000 membres, premier groupe des trois millions de citoyens de l’Union européenne installés outre-Manche. Au Royaume Uni, le polonais est la seconde langue parlée après l’anglais. Et la sagesse du connard de raciste : « Il y a un problème avec les gens de ce pays qui reçoivent des allocations familiales. Si la Pologne n’en donne pas à ses ressortissants et qu’ils débarquent ici juste pour pouvoir en percevoir et renvoyer cet argent dans leur pays ça ne va pas ».

Ces mecs ont vraiment une poubelle dans la tête.

Par Gilles Devers

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*