Le Cameroun en guerre: Premier attentat kamikaze de Boko Haram sur le sol camerounais

Le Cameroun en guerre: Premier attentat kamikaze de Boko Haram sur le sol camerounais

L’auteur de l’attaque est un kamikaze vêtu d’une burqa, selon des témoins. Un autre kamikaze est activement recherché par les forces tchadiennes et camerounaises.

Le Cameroun a fait l’objet du premier attentat kamikaze perpétré par Boko Haram sur son sol, dans la nuit d’hier, au marché de Fotokol, dans le nord du pays, ville dans laquelle les troupes tchadiennes sont présentes.

Bilan des deux attentats kamikazes de Fotokol de la nuit du 12 juillet 2015: 16 morts dont les deux kamikazes vêtus de burqa.
L’auteur de l’attaque est un kamikaze vêtu d’une burqa, selon des témoins. La seconde Kamikaze activement recherchée s’est faite exploser derrière le camp du BIR sans faire de victime.

Entre autre, 13 corps déchiquetés viennent d’être retrouvés au marché de Fotokol, dans la zone de Gardoumba située derrière l’école primaire, non loin du camp du BIR. C’est une zone qui abrite des boutiques très fréquentées la nuit en cette période de ramadan. Les autorités ignorent encore s’il s’agit des dégâts de l’explosion d’un des nombreux obus qui se sont abattus dans la nuit sur la ville, ou du premier attentat kamikaze perpétré par Boko Haram en territoire camerounais.

Le médecin chef par intérim de l’hôpital de Fotokol (Vandi Hoksa) figure parmi les personnes qui ont trouvé la mort à la suite des explosions des roquettes lancées dans la nuit d’hier, depuis Gambarou, par Boko Haram. Son corps a été retrouvé ce matin près de l’hôpital. Il était le dernier médecin en poste dans cette ville.

Source: L’oeil du sahel

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.