Le cauchemar d’Israël? (vidéo) | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Le cauchemar d'Israël?
Le cauchemar d’Israël? (vidéo)

Le cauchemar d’Israël? (vidéo)

Quatorze ans après le retrait des troupes israéliennes du sud du Liban,

Israël reste hanté par cette humiliante défaite ! Al Mayadin qui y consacre un rapport relève la caractère “éclaire” de ce retrait qui ” a clôturé les 18 ans d’occupation israélienne du sud du Liban en une nuit. le chef d’état major sioniste de l’époque , Shaoul Mufaz l’a d’ailleurs annoncé publiquement le 24 mai . Mais ce jour est loin de constituer pour Israël une journée historique. ainsi que l’a reconnu l’ex ministre israélien dela guerre, Ehud Barak, ce retrait n’a pas apporté les fruits escomptés.
La présence d’une armée qui se dit la plus puissante du Moyen Orient s’est effondrée en l’espace de 24 heures sur fond de la joie des soldats israéliens , heureux de rentrer vivants chez eux et de la colère de leurs commandants et  chefs militaires . les images de la fuite nocturne des soldats israéliens ont été particulièrement humiliantes et restent très vives dans les esprits. Benny Gantz qui dirigeait à l’époque les unités de télécommunication  de l’armée israélienne s’en souvient : ” nous voulions que le retrait  s’effectue dans des conditions différentes. notre retrait n’a pas eu lieu dans des conditions optimales ce qui a été inhérent au contexte de l’époque” Chiko Tamir, le commandant de l’époque du bataillon Hayram se rappelle aussi de ce retrait en ces termes : ” les soldats ont abandonné leurs équipements et ont quitté le sud du Liban, pieds nus comme des voleurs ” !!!
La frustration et le désespoir de Tamir ont été bien partagés par d’autres commandants israéliens . le mercenaire du régime sioniste Antoine Lahad s’en est d’ailleurs plaint en accusant la hiérarchie militaire israélienne ne pas avoir tenu ses promesses . les impacts du retrait d’Israël du sud du Liban ne se sont restés limités au Liban et se sont étendus à la Palestine. pour l’ex ministre israélien de la guerre, Moshé Arens estime même que la seconde intifada a été la conséquence directe du retrait du sud du Liban car Arafat est arrivé à la conclusion qu’il est possible de porter des coups à Israël et de le vaincre  car le Hezbollah en a été bien capable. 14 ans après ce retrait Israël en est à faire ce constat : les hypothèses de Ehud Barak n’ont pas été les bonnes car Israël n’a plus aucun pouvoir de dissuasion face à Israël
Regardez la vidéo ici
Source: IRIB

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.