Le Colonel Yedess, affectueusement appelé « l’homme à la barbe blanche », ex commandant du 1er bataillon d’infanterie est décédé

Le Colonel Yedess, affectueusement appelé « l’homme à la barbe blanche », ex commandant du 1er bataillon d’infanterie est décédé

En exile au Ghana après la crise post-électorale qui a opposé les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) soldats loyalistes fidèles à Laurent Gbagbo à la coalition Onuci-Licorne-Rébellion armée, pour Alassane Ouattara, le Colonel Yedess Oulé Noel est rentré au pays il ya quelques temps où, nous venons malheureusement d’apprendre qu’ il est mort ce week-end des suites d’une maladie. Il faut rappeler que le Colonel Yedess, affectueusement appelé « l’homme à la barbe blanche » était un soldat très influent dans le dispositif des FDS sous Laurent Gbagbo.

Il a servi avec dévouement et défendu avec rigueur les zones Centre-ouest, Ouest et Sud-ouest (Daloa, Touba, Man, Danané, Zouhan-Ounien, Bin-Houin, Toulépleu, Bloléquin, Duekoué, Guiglo, Taï, Grabo, Grand-Béréby, San Pedro) au plus fort de la crise militaro-politique déclenchée en 2002 par la rébellion ivoirienne.

A partir de 2003, il sera muté sur le Front Ouest suite à une réorganisation du dispositif du théâtre des opérations jusqu’en 2005.De 2007 à 2009, ce valeureux soldat est nommé à la tête du 1er bataillon d’Akouédo, avant d’être cité dans une affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat en 2010. Fait qu’il va rejeté en bloc à travers un droit de réponse publié dans la presse ivoirienne. »

En tout état de cause, je ne me reconnais ni de près ni de loin dans ces accusations graves portées contre ma personne et qui sont de nature à ternir l’image de ma famille, de ma région et de mon pays, la Côte d’Ivoire, qui a trop souffert de cette crise. Officier supérieur de mon état, je reste et je demeure au service de mon pays et attaché à ses institutions dont celles de la deuxième république qui a engagé le combat de notre Libération. Et je suis fier d’avoir pris part à ce combat, corps et âme, sans concession à l’ennemi ». Affirmera- t-il pour sa défense.

ZGA

Source: LeBandama.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*