Le Consul du Burkina invite ses compatriotes à déguerpir le Mont Peko comme le souhaite Abidjan

Le Consul du Burkina invite ses compatriotes à déguerpir le Mont Peko comme le souhaite Abidjan

Les récents articles sur le business entrepris par des hommes véreux qui font louer les parcelles du Mont Peko aux ressortissants burkinabés, ont emmené le consul de ce pays en Côte d’Ivoire à faire le déplacement du parc pour constater les faits.

Maxim Yabré dont-il s’agit a invité ses compatriotes à ne pas se laisser abuser par des individus qui profitent de la situation pour se faire de l’argent sur leur dos ,et à respecter les lois ivoiriennes en évacuant le patrimoine national comme le stipule les autorités.

« Ne résistez pas. Préparez-vous à évacuer le mont Peko. Je vous invite à respecter invité les lois ivoiriennes et les us et coutumes de votre zone de résidence. Suivez les conseils et les instructions des autorités chargées de l’opération de déguerpissement. Il y a des personnes parmi nos compatriotes qui, pour leurs intérêts personnels, vous incitent à poser des actes qui ne sont pas conformes à la loi. Comme continuer à défricher, à planter ou à acheter des portions de terres de ces espaces interdites d’exploitation. Certains vous incitent même à défier l’autorité. Je tiens à souligner que le consulat n’apportera pas de caution à de telles pratiques. Eviter de vous laisser induire en erreur », a indiqué le diplomate avant d’ajouter. « Je vous invite à suivre scrupuleusement les actions entreprises par les autorités ivoiriennes pour le retour de la légalité sur cette réserve. Le gouvernement de Côte d’Ivoire a choisi d’associer notre pays à la recherche de solutions qui respectent les droits humanitaires de ceux qui occupent des espaces interdits. Je ne suis pas venu tenir un autre langage. Préparez-vous à l’évacuation. »

Les ressortissants Burkinabés occupent les forêts du Mont Péko à l’ouest du pays depuis la crise survenue en Côte d’Ivoire en 2002.

Une structure créée par un conseiller à l’Assemblée Nationale et ses amis fait louer les hectares de forêts aux paysans.

Le départ des occupants du Mont Péko annoncé par Abidjan n’est pas effectif pour des raisons qu’ignorent jusqu’à ce jour les ivoiriens.

Donatien Kautcha, Abidjan

Source: Koaci.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*