Le corridor Ouest d’Abidjan (Yopougon) momentanément fermé par des militaires encagoulés

Le corridor Ouest d’Abidjan (Yopougon) momentanément fermé par des militaires encagoulés

Le trafic a repris vers 08H30 au corridor de Gesco, dans la commune de Yopougon, à l’Ouest d’Abidjan, quelques heures après sa fermeture par des militaires et gendarmes à 06H00 (GMT et locale), ont rapporté des témoins à Alerte info.

Postés dans des pickups de l’armée, ou à pied, armes automatiques à point, ces militaires, pour la plupart encagoulés, avaient érigé des barricades, à ce poste de contrôle, empêchant toute entrée et sortie de véhicules.

Vers 08h30 (GMT et locale), le trafic a repris à ce corridor où dix pickup du Centre de commandement des décisions opérationnelles (CCDO, unité spéciale de la police ivoirienne) étaient stationnés.

Le 6 janvier, Bouaké (Centre), avait été le point de départ d’une mutinerie qui s’était propagée dans la plupart des grandes villes du pays, y compris Abidjan. Les soldats réclamaient le paiement de primes dont les premiers versements ont débuté dix jours plus tard.

Le 17 janvier, alors que certains soldats avaient commencé à percevoir leurs primes, un nouveau soulèvement est parti de Yamoussoukro, la capitale politique pour s’étendre à d’autres villes du pays, faisant quatre morts selon le gouvernement.

Par Ange Tiémoko

Source: Alerte info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE