Le courrier de l’ORACLE – n°003/15 juin 2014: Laurent Gbagbo et les ivoiriens contre la nébuleuse CPI | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Le courrier de l’ORACLE - n°003/15 juin 2014: Laurent Gbagbo et les ivoiriens contre la nébuleuse CPI
Le courrier de l’ORACLE – n°003/15 juin 2014: Laurent Gbagbo et les ivoiriens contre la nébuleuse CPI

Le courrier de l’ORACLE – n°003/15 juin 2014: Laurent Gbagbo et les ivoiriens contre la nébuleuse CPI

Le samedi 14 juin 2014, au matin, je rends visite à un doyen du fpi, ressortissant du nord. A peine franchie la porte, qu’il m’aperçoit presqu’en larmes avec des mots : « fils, les blancs nous ont eu dèh ! Ils ne veulent pas libérer notre Gbagbo là. Non le blanc est méchant».

Je lui réponds alors en des termes clairs et francs : « mon doyen, les blancs sont réalistes quand il s’agit de leurs intérêts, c’est nous les africains qui refusons de mûrir en pensant que tout se fera à notre place ». Mes propos l’on quelque peu remué mais je m’arrête ici quand à la suite des échanges qui ont suivis.

Ces blancs qui ont crée leur Cpi, pensons-nous que c’est pour appliquer la justice contre leurs intérêts? Ils peuvent sacrifier des hommes de paille mais le nœud de leurs intérêts restera intouché. Ils ont conscience que pour atteindre leurs objectifs ils doivent tromper, manipuler, mentir et être sans pitié. Les guerres, les tueries sont leurs moyens de se nourrir. Ecouter et s’apitoyer sur les pleurs de ceux qu’ils massacrent est le dernier de leurs soucis. Ils sont peu nombreux comme moi, ceux qui savaient que ces blancs ne libéreront pas le bourreau de leurs intérêts, c’est-à-dire Laurent Gbagbo le Président élu des ivoiriens qu’ils ont déporté à la Haye. Tout le personnel des juridictions internationales est financé par ces criminels de la communauté internationale, c’est-à-dire les Usa, la France et les la grande Bretagne. C’est une idéologie qu’ils n’abandonneront que lorsqu’ils se sentiront contraints, mais non par la pitié et l’esprit de justice dont ils se servent pour beurrer les yeux des  africains naïfs. Non, les blancs sont réaliste et méchants car c’est ce qui leur permet de se nourrir. Même si un ressortissant de leur pays se met en travers de leurs intérêts, ils le suppriment, exemple : Philippe Rémond à Yamoussoukro et Yves Lambellin à Abidjan. Les africains sont encore des artisans de l’émotion, encore partisans de l’assistance des autres, qui courent après les aides et dons comme des mendiants. Je me souviens qu’au moment fort de la guerre post électorale d’Avril 2011, quand nos ennemis ont compris que les combattants ivoiriens résistaient et progressaient sur le terrain face aux français et rebelles, ils ont simplement exploité la faiblesse africaine qui est de recourir à la l’assistance des autres. Les français ont fait circuler une rumeur comme quoi, la Russie prenait les choses en main à l’Onu et prêts à débarquer avec leurs soldats pour arrêter la France. Ce qui a eut pour effet de distraire la vigilance des combattants ivoiriens qui se sont fait ainsi avoir. C’est en ce moment de distraction que les français ont intensifié leurs attaques militaires et détruisant les armes terrifiantes des Fds.

La suite on la connait.

Quand à la nouvelle donne partant de la décision de confirmer les charges contre Laurent Gbagbo, il faudra comprendre une bonne fois pour toutes que les juges de la Cpi sont les employés des pays dits puissants et c’est à eux qu’ils obéissent et non à la morale que requière la justice réelle en laquelle croient naïvement les ivoiriens. Un employé travaille pour les intérêts de sont patron. Quel employé normal fera les éloges ou la promotion du concurrent de celui qui le paye? Il se battra bec et ongle pour préserver sa pitance et ses avantages. Dans le cas de la Cpi, ces juges ont le devoir de préserver les intérêts de leurs employeurs, dont la France de François Hollande et du prochain président que les français éliront. Ces pays dits puissants s’occupent de tout ce qui est infrastructures et financement, leurs employés (les juges et leurs supplétifs) doivent se débrouiller pour éteindre juridiquement tous les ennemis de leurs intérêts. C’est simple comme bonjour. On me dira qu’il y aurait une des juges qui se serait opposée à la décision des confirmations de charges contre Laurent Gbagbo. Je répondrai que les grandes guerres se gagnent en poussant et cloisonnant l’ennemi dans l’illusion. On lui donne souvent l’impression de gagner certaines batailles pour le tromper et lui faire croire qu’il a l’avantage mais au finish il se rend compte qu’il s’est fait avoir. C’est ce qui se passe à la Cpi. Les blancs sont dans leur logique, c’est les africains qui, semble-t-il, n’ont encore rien compris.

Les blancs savent que la décision de confirmer les charges provoquera la colère des ivoiriens et que si aucun stratagème n’est utilisé pour atténuer leur rage, il risque d’y avoir une révolte voire une révolution qui risque de modifier les choses sur le terrain politique et militaire. Ils savent qu’une révolution mettra en péril leur projet de piller la Côte d’Ivoire et ses satellites ouest africains. Mais ils se disent aussi une chose : les ivoiriens sont émotifs et ont la mémoire courte. Alors, on leur sert la ruse comme quoi, l’une des juges n’est pas d’accord, et pour appuyer la comédie, un document est expressément bien ficelé pour attester ses dires. Naïfs, Les journaux bleus pro Gbagbo en Côte d’Ivoire, friands de ce genre de chose publient à tout va ledit document de cette juge originaire de la Belgique, pays qui héberge pourtant le siège de l’Union européenne qui a tué des ivoiriens avec l’embargo sur les médicaments en 2011. En quoi est ce que le « désaccord » de cette juge a changé la donne ? Seul le résultat compte pour eux alors que les ivoiriens gèrent les détails inutiles. Pour pousser plus loin le cynisme de ce système, on fait dire au porte parole de la Cpi que malgré la confirmation des charges, Gbagbo n’est pas encore déclaré coupable. Si ce n’est pas prendre les ivoiriens pour des imbéciles, je me demande ce que c’est.

Je termine pour dire ceci : Les africains ont jusque là fait preuve d’une carence au niveau de l’engagement dans le combat de libération qui affranchi. Les blancs que nous voyons, useront toujours de toutes les manœuvres pour atteindre leurs objectifs criminels et économiques si nous ne nous montrons pas plus intelligent qu’eux. Ces blancs qui ont partagé l’Afrique en 1884, ce sont leurs petits enfants qui usent des mêmes filouteries mais plus sophistiquées pour nous arracher ce qui nous revient de droit. Pour l’heure, la différence entre eux  et nous est que ces blancs agissent comme s’ils sont toujours affamés malgré ce qu’ils ont accumulé pendant des siècles, alors montrons leur que nous sommes à une étape de notre destin qui n’est pas à négocier et que nous aussi en avons assez d’avoir faim et de vivre dans la dépendance et son corollaire de pauvreté. Nous avons compris que la détention de Gbagbo et Blé Goudé à la Haye permet à la France et ses partenaires américains et anglais de reconstruire une nouvelle population remplie d’étrangers en Côte d’Ivoire qui ne s’opposeront jamais à leur domination et pillages de nos ressources. En somme ils veulent faire de la Côte d’Ivoire, un pays sans véritable propriétaire avec une population soumise car n’étant pas originaire d’Eburnie.

Voilà! Nous sommes désormais conscients que c’est la situation militaire sur le terrain en Côte d’Ivoire qui va déterminer la libération de Laurent Gbagbo et Blé Goudé des griffes de la Cpi qui est l’entreprise répressive de la communauté dite internationale.

Seule une victoire militaire nous restituera notre pays, la Côte d’Ivoire. Il n’y a pas d’autres alternatives. Si nous dormons et attendons que la politique et la démocratie soient nos seules armes, alors disons adieu à Laurent Gbagbo, à Blé Goudé et à notre souveraineté. Si nous faisons l’erreur de faire confiance aux politiques (Fpi, Lider, Pit et autres…), alors c’est la mort assurée de notre peuple.

Et je serai franc avec mes frères ivoiriens : si nous ne faisons rien par peur ou négligence, alors ce sera une trahison spirituelle et physique qui produira une malédiction de Dieu sur nous pendant 400 ans selon les principes du mystère divin.

Nous avons désormais le choix !

L’ORACLEà parlé !

Gloire à DIEU et qu’il bénisse l’Afrique libre!

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.