Le départemental RDR de Dabou poursuivi par un cadre de son parti pour “dénonciation calomnieuse”

Le départemental RDR de Dabou poursuivi par un cadre de son parti pour “dénonciation calomnieuse”

Le secrétaire départemental du Rassemblement des républicains (RDR) à Dabou par ailleurs vice-président de l’Association des producteurs de caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROCANCI), Amidou Sangaré, et l’ex ministre Lohouès Essoh Vincent, membre de la direction du RDR et PCA du Fonds interprofessionnel de solidarité hévéa (FISH), se sont retrouvés jeudi devant les juges de la section de tribunal pour une plainte pour “dénonciation calomnieuse” intentée par le second contre le premier.

‘’En 2014, lors d’un meeting dans le village de Bonn, dans la sous-préfecture de Dabou, Amidou Sangaré a déclaré que lors de l’inauguration de l’usine ITCA (Ivoirienne de traitement de caoutchouc, ndlr) à Bouboury, l’ex-président de la République de Côte d’Ivoire m’a remis un chèque d’un milliard de francs pour les planteurs et que moi, Lohouès, j’ai gardé cette somme par devers moi. Ce qui n’est pas vrai. Compte tenu des allégations mensongères, je porte plainte contre lui’’, a relaté M. Lohès, selon le dossier d’accusation lu par le président de séance à l’ouverture de l’audience.

L’ITCA, d’un capital de 200 millions de F CFA, est la première usine de transformation du latex créée par les planteurs le 1er avril 2009 à Grand-Bouboury, village situé à 4 kilomètres de Dabou, précise-t-on.

L’affaire a été renvoyée au 24 mars, à la demande du ministère public, pour la comparution de toutes les parties dont les témoins.

Source: AIP

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.