Le dernier sursaut d’orgueil acte II: Marche historique de Protestation en Côte d’Ivoire contre la constitution de Ouattara ce jeudi 20 Octobre 2016

Le dernier sursaut d’orgueil acte II: Marche historique de Protestation en Côte d’Ivoire contre la constitution de Ouattara ce jeudi 20 Octobre 2016

Quand l’injustice devient la règle, la résistance devient un devoir car à la liberté d’exaction, répond la liberté d’objection. Nous avons plié mais nous n’avons jamais rompu. A chaque génération sa mission et l’accomplir ou la trahir, notre devoir est de l’accomplir.

Que les Ivoiriens d’ici et de la Diaspora marchent ce même jour du Jeudi partout dans le monde. Tous les ivoiriens qui refusent d’être des apatrides sur leurs propres terres comme des Indiens aux USA ou les Aborigènes en Australie doivent sortir.

Tous les frustrés de ce pouvoir moribond, les victimes de la guerre imposée aux Ivoiriens, les victimes des comptes bancaires gelés, les enfants Ivoiriens déscolarises sciemment et incapables de se soigner quand ils sont malades, les victimes de l’embargo de médicaments de 2010. Même les militants du RDR doivent être dans la rue parce qu’ils ne sont pas épargnés par cette cruauté ni par la pauvreté.

– les veuves

– les veufs

– les orphelins

– les parents des exilés

– les parents des prisonniers politiques vivants ou morts après leur libération

– les victimes de la justice des vainqueurs

– les victimes du rattrapage ethnique

– les expropriés(maison et terres)

– les déguerpis sans relocalisation

– les étudiants

– les syndicats

– les victimes de la cherté de la vie

– les victimes des factures abusive de Courant

– les radiés des concours

– les radiés de la fonction publique

– les radiés de l’école

– les affectés ds le Nord comme punition

– les victimes de l’arrogance du pouvoir

– les commerçants

– les planteurs qui vendaient leur cacao à 150 f le Kg sous Dramane alors qu’il était a plus de 1000 f le kg sous Gbagbo

– tous ceux qui ont perdu leurs petits commerce

– les pro IB

– les pro-Soro

– les transporteurs

– les ex combattants oubliés

– les Gbagbo Kafissa

– les Ivoiriens du nord, du sud, de l’est, du Centre, de l’ouest

– le bloc pour le boycott

– le front du NON

– le Front du Refus…………

Tous dans la rue ce jeudi 20/10/16 à partir de 07h00.

Femmes sortez avec vos louches, casseroles et pions pour dire votre ras-le-bol a cette tyrannie.

La suite jusqu’au 30 octobre dépendra de ce que Dramane va faire le jeudi.

Tuons la peur en nous pour que ce pouvoir étrange d’étrangers nous respecte désormais. Ne vous y trompez pas. C’est un violent qui ne doit son pouvoir qu’a la barbarie. ça sera très dur, mais avançons et il fuira après 3 ou 4 jours jours de tueries . Résistons pendant une semaine et tout changera pour nous. Nous sommes déjà la cendre passée par le feu. Que peuvent donc nous faire les braises ?

Tu te bats , tu peux mourir et changer les choses.

Tu ne te bats pas, tu vas mourir à petit feu dans l’humiliation et les choses resteront inchangées et deviendront pire pour toi et pour ta progéniture.

Tu choisis quoi ? Mourir couché ou vivre debout ?

Ne croyez pas à ceux qui pensent changer cette constitution avec leurs députés à l’Assemblée. Ils ont choisi de mourir couchés.

La politique demande qu’on soit conséquent avec nous-mêmes à moins qu’on pense que ceux qui nous suivent sont des idiots.
Je dis à ceux-là qu’une fois que le referendum est tenu, le OUI sera imposé et si le OUI est imposé ce pouvoir fera plus de 50 ans au pouvoir en se faisant la passe.

Ils seront toujours majoritaires au parlement ou au sénat puisque tout sera organisé dans les mèmes conditions ou les gens seront simplement nommés.

CE SONT DONC LES LACHES POLTRONS QUI NE VEULENT PAS SE BATTRE QUI EXIGENT LE PILON AVEC LEQUEL LEUR FEMME EST EN TRAIN DE PILLER LE FOUTOU AVANT D’ALLER DEFENDRE LE VILLAGE QUI EST ATTAQUE.

Laissons-les derrière , ils nous rejoindront dans la rue quand les courageux vont tenir les premiers jours.
C’est toujours comme ça. Les premiers jours sont pour les braves. Un peu un peu, la foule gonflera et la lutte s’amplifiera jusqu’à ce que les pouvoirs fuient les armes Lourdes à la main.

On a vu Guehi abandonner les chars pour fuir. Le redoutable tueur Blaise a fui après 3 jours de tueries.

Aucune armée aussi puissante n’a jamais eu raison d’un peuple déterminé prêt à mourir pour son pays parce qu’elle ne peut pas tuer tout un peuple aux mains nues.

Personne ne nous libérera. On doit le faire nous-mêmes au prix de notre vie. Toutes les nations libres sont passées par là.

Relaye sans modération ce message par tous moyens de communication ici et maintenant et fais le suivi toi même.

La victoire s’approche à grands pas.

Source:  REZOPANACOM

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*