Le dictateur Ouattara réprime la marche pacifique de l’opposition

Prévue pour commencer ce matin à 7h30, la marche pacifique de l’opposition contre le projet de constitution de Alassane Dramane Ouattara a été réprimée par un détachement des CRS.

Les forces de Ouattara ont brutalisé et arrêté plusieurs cadres du Front du refus et des militants. Curieusement presque tous les manifestants arrêtés sont des militants du FPI. En effet, selon le correspondant de EBURNIENEWS.NET, les CRS ont principalement des cadres du FPI dont le président Abou Drahamane Sangaré, le ministre Ettien Amoikon et plusieurs militants proches de sa mouvance dont Bouazo , président du Parlement 47 et petit blé , président du mouvement Gbagboiste , le cyberactiviste Assurance AZ .

Monsieur Konan Kouadio Simon, ex candidat à l’élection présidentielle de 2015 a également été arrêté. Tout comme le député Gnangbo Kacou, qui a par la suite fut relâché.

 Le dictateur Ouattara réprime la marche pacifique de lopposition

Au dernières nouvelles, le président Sangaré et ses co-arrêtés ont été conduits sur la route de Bassam.

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*