Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Le Front Populaire Ivoirien (FPI) a animé un point de presse hier mercredi 13 juin 2018 pour donner la position du parti du président Laurent Gbagbo face au refus du pouvoir Ouattara de reformer la CEI conformement conformément à l’Arrêt de la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples, à la Résolution de l’ONU et à la volonté de l’immense majorité des partis politiques ivoiriens et des organisations de défense des droits de l’Homme et de la Société civile ivoirienne.

Le conférencier du jour, Koné Boubacar, le porte-parole du FPI a indiqué que le seul débat politique utile dans notre pays, d’ici 2020, demeure et demeurera le combat sans répit pour la réforme de la CEI. Avant d’ajouter que «Ouattara cherche à créer un point de distraction pour détourner l’attention des démocrates ivoiriens et africains qui lui demandent de réformer la CEI, la seule priorité électorale qui vaille actuellement en Côte d’Ivoire. Il est en passe de réussir, puisque nombre de nos compatriotes font de cette idée d’un 3ème mandant anticonstitutionnel, inacceptable et irréalisable, un nouvel objet de débats».

Le porte-parole du FPI a souligné que «l’histoire de la construction démocratique en cours, dans notre pays, nous enseigne que les élections justes et transparentes sont la clé de voûte de la paix, préalable au développement dans nos jeunes Etats. Elles permettent de doter nos Etats d’institutions fortes, crédibles et légitimes». Or, constate Koné Boubacar, «l’actuelle CEI chargée d’organiser ces élections est plus que jamais illégale, illégitime, discréditée et disqualifiée pour conduire un quelconque processus acceptable».

Mais face au “mépris du consensus” et le caractère hautain affiché par monsieur Ouattara et son gouvernement, le FPI, précise le conférencier, se trouve contraint d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire afin d’obtenir le dialogue tant souhaité en vue de la réforme consensuelle de la CEI pour des élections transparentes, facteur de réconciliation, de paix et de cohésion sociale dans la Côte d’Ivoire.

Conf de presse FPI de ce jour sur la CEI 1 Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Conf de presse FPI de ce jour sur la CEI 2 Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Conf de presse FPI de ce jour sur la CEI 3 Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Conf de presse FPI de ce jour sur la CEI 4 Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Conf de presse FPI de ce jour sur la CEI 5 Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Conf de presse FPI de ce jour sur la CEI 6 Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Conf de presse FPI de ce jour sur la CEI 7 Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Conf de presse FPI de ce jour sur la CEI 8 Le FPI a décidé d’agir afin de donner un autre coup d’accélérateur à l’histoire pour obtenir la réforme consensuelle de la CEI

Eburnienews.net

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.