Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et s’étonne de la disparition de 228 détenus

Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et s’étonne de la disparition de 228 détenus

Suite à l’interview qu’il a accordée à nos confrères de koaci.com, Michel Gbagbo, le SN du FPI chargé des prisonniers, fut interpellé dans le courant de la journée du mercredi 25 mai 2016, par Brigade de Recherche de la Gendarmerie nationale puis entendu par le Parquet, à Abidjan-Plateau, de 11h à 19h.

Les autorités judiciares de Côte d’Ivoire reprochent à Michel Gbagbo de soutenir, contrairement aux affirmations insensées de Alassane Dramane Ouattara, qu’il existe bel et bien des détenus politiques dans les prisons du pouvoir Ouattara. Ainsi, estimant «que le chiffre avancé par le Secrétaire national du FPI ne correspond pas aux données officielles, le juge en charge du dossier a inculpé Michel Gbagbo de trois chefs d’accusation, avant de le laisser en liberté», informe le FPI.

Sur le sujet des prisonniers, le FPI insiste pour informer l’opinion nationale et internationale qu’en dehors des 250 prisonniers dument indentifiés et localisés, l’on est toujours sans nouvelles de 228 autres personnes arrêtées par les hommes de Ouattara. Sur les 228 personnes disparues, 90 sont des militaires et éléments des forces de l’ordre, 130 sont des civils, pendant que  le statut des 8 autres n’a pas été précisé. Le parti du président Gbagbo précise que tous ces faits ont été portés à la connaissance du gouvernement Ouattara lors de la réunion du 22 mai 2014, tenue dans les locaux et sous la présidence du ministre d’Etat Ahoussou Kouadio Jeannot, en présence de certains membres du gouvernement Ouattara.

Le FPI rappelle à l’occasion que «ces 228 détenus sont tous passés devant un juge d’instruction et que la date à laquelle ils ont été mis sous mandat de dépôt n’est pas une allégation». Le parti du président Gbagbo, dont Abou Drahamane Sangaré est le président par intérim, s’étonne que des détenus qui sont passés devant le juge d’instruction et dont la date de mise sous mandat de dépôt est connue peuvent ne pas être connus de ladite structure spécialisée.

Ci- dessous l’intégralité de la declaration

Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et sétonne de la disparition de 228 détenus Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et sétonne de la disparition de 228 détenus

 

Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et sétonne de la disparition de 228 détenus  2 Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et sétonne de la disparition de 228 détenus

Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et sétonne de la disparition de 228 détenus 3 Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et sétonne de la disparition de 228 détenus

Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et sétonne de la disparition de 228 détenus 4 Le FPI dénonce et condamne la séquestration de Michel Gbagbo et sétonne de la disparition de 228 détenus

Eburnienews.net

 

 

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*