Le FPI exige la libération de Lida Kouassi

Le FPI exige la libération de Lida Kouassi

Le vendredi 24 octobre 2014, la Direction du Front Populaire Ivoirien (FPI) a appris avec stupéfaction l’enlèvement de l’un de ses membres, en l’occurrence le 11ème Vice-président chargé des recherches et de la veille stratégique, Moïse Lida Kouassi.

Aussitôt informés, la Secrétaire Nationale chargée de la justice, des libertés publiques et des droits de l’homme ainsi que son avocat conseil ont entrepris des diligences en vue de connaître le motif de cet enlèvement et le lieu de détention de notre camarade.

Plus de 72 heures après cet enlèvement et malgré toutes les démarches entreprises, la direction du Parti ne sait toujours pas où le camarade Moïse Lida Kouassi a été conduit ni les raisons de son enlèvement.

Différentes sources soutiennent cependant qu’il aurait été arrêté à son domicile par des agents de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST).
Connaissant les actes de torture habituellement pratiqués à la DST contre les militants du Parti et largement dénoncé par les organisations de défense des droits de l’homme, le FPI :

– s’inquiète pour la vie du camarade Moïse Lida Kouassi.

– dénonce avec la dernière énergie l’intensification du harcèlement contre ses militants à l’approche des élections générales de 2015.

– condamne les actes récurrents d’enlèvement et de torture contraires aux pratiques d’un Etat moderne et démocratique.

– exige la libération, sans condition, du camarade Moise Lida Kouassi

Fait à Abidjan, le 26 octobre 2014

La Secrétaire Générale, prote parole

Agnès Monnet

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.