Le FPI salut la mémoire de Gaëtan Mootoo (Amnesty) | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Le FPI salut la mémoire de Gaëtan Mootoo (Amnesty)
Le FPI salut la mémoire de Gaëtan Mootoo (Amnesty)

Le FPI salut la mémoire de Gaëtan Mootoo (Amnesty)

La disparition brutale de Gaëtan Mootoo, chercheur Afrique au sein de l’ONG Amnesty International, dans la nuit du vendredi 25 au samedi 26 mai, à Paris a créé une onde de choc dans le microcosme des défenseurs des droits de l’Homme en Afrique de l’Ouest et au-delà.

L’annonce de la tragique information du décès de cet homme très respecté an Afrique a été faite dans un communiqué de Amnesty International qui profité de l’occasion pour saluer la mémoire de « l’un de ses experts des droits de l’homme les plus dévoués et passionnés ». Amnesty International a indiqué que «pendant plus de 30 ans, Gaëtan a documenté les violations des droits de l’homme en Afrique de l’Ouest et a travaillé sans relâche pour rendre justice aux communautés affectées ».

Après avoir pris connaissance de la triste nouvelle, le Front Populaire Ivoirien (FPI) a, par la voix de Michel Gbagbo, son Secrétaire national chargé des Prisonniers politiques et de la Politique pénitentiaire, tenu à saluer la mémoire d’«une personnalité de premier plan, dévouée depuis des décennies à la défense des Droits de l’Homme et des libertés publiques».

«Le Front Populaire Ivoirien (FPI) adresse, ici, ses sincères condoléances à sa famille biologique, à Amnesty International ainsi qu’à la grande famille des Organisations de défense des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire», indique le communiqué du parti du président Laurent Gbagbo dont copie a été transmise à EBURNIENEWS.

Communiqué de presse relatif au décès de M. Gaëtan MOOTOO d’Amnesty International Le FPI salut la mémoire de Gaëtan Mootoo (Amnesty)

Pour rappel, les rapports de Gaëtan Mootoo ont permis de mettre la lumière sur les graves crimes de l’histoire contemporaine de la Côte d’Ivoire, perpétrés en 2011 et en 2012 par le camp Ouattara, allié de la France et des Etats-Unis. Ces rapports ont démontré le cractère caractère ethnique des massacres de Duékoué et de Nahibly. Gaëtan Mootoo a insisté sur le caractère odieux de ces massacres lors de sa courageuse interview de 2012 qui restera dans les mémoires.

Eburnienews.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.