Le front social en ébullition | eburnienews | Diaspora ivoirienne | Actualité Politique | Diaspora africaine en France Le front social en ébullition
Le front social en ébullition

Le front social en ébullition

Plusieurs départements ministériels de la Côte d’Ivoire sont paralysés lundi par des mouvements de grève des agents qui réclament une revalorisation salariale et un meilleur profil de carrière pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

Des agents du ministère de la Culture et de la Francophonie ont perturbé une cérémonie officielle marquant la célébration de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel.

Alors que le directeur de cabinet de leur ministère s’apprêtait à prononcer son discours, une quinzaine d’agents brandissant des banderoles portant leurs revendications ont entonné l’hymne national de Côte d’Ivoire dont ils ont chanté tous les couplets.

Malgré la présence des forces de l’ordre, aucun incident n’a éclaté et les protestataires se sont retirés quelques minutes plus tard à la fin de leur partition.

Sur leurs banderoles, on pouvait lire leurs revendications qui tiennent au paiement de primes de sujétion et au reclassement d’ une partie du personnel dans le corps des enseignants.

Autre décor, même préoccupation : le ministère du Commerce, de l’Artisanat et de la promotion des Petites et moyennes entreprises.

Les agents ont entamé lundi une grève de 72 heures pour réclamer le paiement de primes et la mise en place d’un profil de carrière.

Fin octobre 2013, les agents avaient lancé une grève similaire avant de la suspendre.

Cette fois, préviennent-ils dans un communiqué, la grève sera reconduite “de façon illimitée” si leurs revendications ne sont pas prises en compte.

Le syndicat national des agents du ministère du Commerce de Côte d’Ivoire (Synamic-CI) dirigé par Patrice Toto, dénonce ” l’instabilité chronique observée au niveau des nominations à des postes de responsabilité, source d’inefficacité et de démotivation des agents”.

Il demande la “mutation des agents mis en instance d’affectation sans postes de travail” et l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail par l’application des décrets instituant des “indemnités sur la base indiciaire” aux agents et portant sur “le profil de carrière interne”.

Quelques semaines jours plus tôt, le ministère des Mines avait été secoué par un préavis de grève des agents.

Les grévistes avaient été rejoints par les agents du ministère du Tourisme qui ont perturbé les activités dans leurs services réclamant le versement de primes et l’amélioration de leurs conditions de travail.

Le gouvernement ivoirien a augmenté en début d’année le salaire des fonctions et agents de l’agent et annoncé pour 2015 le déblocage des avancements indiciaires avec effets financiers bloqués dans l’administration publique depuis plus de 20 ans.

Source : Xinhua

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.