Le gouvernement ivoirien s’engage à « faire en sorte » que l’opposition « puisse mener librement ses activités »

Le gouvernement ivoirien s’engage à « faire en sorte » que l’opposition « puisse mener librement ses activités »

Le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la sécurité Hamed Bakayoko, a exprimé lundi l’ »engagement » du gouvernement à « faire en sorte » que l’opposition « puisse mener librement ses activités », à l’issue d’une rencontre avec des leaders d’une coalition de partis politiques, qui prévoient dans les jours à venir plusieurs meetings.

« J’ai dit à la délégation notre engagement à faire en sorte qu’ils (les leaders de l’opposition) puissent librement mener leurs activités », a déclaré Hamed Bakayoko, après une rencontre avec des leaders de la Coalition nationale pour le changement (CNC), un groupement de 13 partis politiques de l’opposition mis sur pied mi-mai.

« Nous avons demandé que cela se fasse en respectant les règles », a recommandé M. Bakayoko.

Cet échange intervient après un meeting de la CNC autorisé samedi à Yopougon (Ouest Abidjan). Deux autres sont également annoncés à Abidjan.

« Nous sommes venus dire merci (au ministre), parce que le meeting aurait été difficilement réalisé s’il n’était pas intervenu pour faciliter les choses avec les autorités (et) responsables de la place (Ficgayo) » où s’est tenu le meeting, a affirmé le porte-parole de la délégation, Mamadou Koulibaly.

Ce rassemblement de la CNC pour « exiger des élections transparentes » s’est déroulé « sans dégâts ni morts d’hommes », les forces de l’ordre étaient sur les lieux « pour sécuriser les militants, ce qui n’était pas donné initialement, tout le monde présumait que ce meeting aurait été l’occasion de manifestations violentes », s’est réjoui M. Koulibaly.

La coalition a par ailleurs présenté ses « inquiétudes par rapport aux élections à venir et formulé des demandes pour faciliter » le scrutin, a-t-il ajouté.

« C’est un début, nous espérons pouvoir continuer le dialogue », a promis le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la sécurité.

Les élections présidentielles en Côte d’Ivoire sont prévues en octobre 2015. Plusieurs leaders de la CNC ont déjà déclaré leur candidature.

Par Edwige Fiendé

Source: Alerte info

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.