Le gouvernement libyen reconnaît avoir perdu Tripoli

Le gouvernement libyen reconnaît avoir perdu Tripoli

Le gouvernement libyen a admis avoir perdu le contrôle de Tripoli où des miliciens armés consolident leur mainmise sur la capitale du pays.

Dans un communiqué publié lundi, le Premier ministre du gouvernement sortant, Abdullah Al-Thani qui a démissionné la semaine dernière a déclaré que Tripoli était entre les mains de milices qui constituent une menace pour la sécurité de ses dirigeants.

Selon le même communiqué, les milices ont occupé les locaux gouvernementaux et empêché la liberté de mouvement des fonctionnaires.

Le gouvernement d’Al-Thani avait déménagé à Benghazi (est du pays) après plusieurs mois de combats à Tripoli où des dizaines de personnes avaient été tuées et des milliers d’autres, dont des diplomates étrangers, forcées de s’enfuir.

La situation sécuritaire en Libye s’est détériorée depuis le renversement en 2011 du Colonel Mouammar Kadhafi.

Les gouvernements qui se sont succédé depuis lors à la tête du pays ont tous tenté de venir à bout des différentes factions armées qui écument le pays et refusent de se soumettre à leur autorité.

Source : apanews.net

About admin

One comment

  1. Pourquoi les africains sont aussi cons; des gens qui vivaient bien sous khadafi se sont laisser embrouillés par les conneries et les magouilles de occidentaux! Leur pays est maintenant détruit, des familles sont détruites, le malheur et la mort règnent en maîitre! Pendant ce temps les responsables de tout ce chaos vivent tranquillement et leurs familles sont à l’abris. Les occidentaux exportent leurs problèmes dans les autres pays! Ils sont trop intelligent pour détruire leur pays et leur mode de vie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.