Le groupe Magic System mobilise pour le climat et l’environnement à travers une tournée africaine début juillet 2017

Le groupe Magic System mobilise pour le climat et l’environnement à travers une tournée africaine début juillet 2017

Fierté de la musique ivoirienne, mais également africaine, le groupe Magic System est présenté aujourd’hui comme un modèle de réussite et un exemple pour la jeunesse d’Afrique.

Formé en 1996, le groupe composé de A’salfo, Goudé, Tino et Manadja s’est vite fait distinguer, non pas en Côte d’Ivoire mais en France avec son titre 1er Gaou grâce au flair de l’animateur Claudy Siar (RFI) en 2002. Depuis, les quatre magiciens ne cessent d’éveiller les consciences à travers leurs différents albums qui connaissent tous un vrai succès. 20 ans après, Magic System veut rendre à l’Afrique ce qu’il a appris d’elle : la solidarité, la fraternité et la cohésion sociale. Le tout dans un climat de paix et un environnement sécuritaire à tous les niveaux.

«  L’artiste ne doit plus être celui qui vient juste faire danser, mais qui aide sa population au développement…On a pas beaucoup joué en Afrique, un continent qui nous a vu naître et tout donné. Pour nos 20 ans de carrière, nous avons décidé de faire une tournée africaine. A partir de fin juillet 2017, nous allons sillonner 15 pays avec 20 dates » a annoncé hier mercredi 15 mars 2017 A’salfo, leader du groupe au cours d’une conférence de presse organisée dans les locaux de RFI-France 24 à Paris.

Ambassadeurs de bonne volonté de l’Unesco, A’salfo et ses trois jeunes frères, qui ont déjà participé à plusieurs sommets et colloques sur le climat à Paris puis au Maroc, ont décidé au vu de ce qu’ils ont observé, de s’investir dans la mobilisation et sensibilisation sur les dangers du réchauffement climatique. Et c’est bien sur ce thème que nos nouveaux quatre Eco-citoyens vont, durant trois mois, faire danser le public africain mais aussi faire appel aux contributions des Sachants dans le domaine à travers des conférences et tables rondes. « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs » a conclu A’salfo.

Mais avant , Gaou production s’active à l’organisation de la 10e édition du festival des musiques urbaines d’Anoumabo (FEMUA 10) qui aura lieu du 25 au 30 avril 2017 à Anoumabo et Adiaké en Côte d’Ivoire. Son lancement a été fait le 2 mars dernier à l’Unesco à Paris. Plusieurs ouvres sont à l’actif du groupe Magic system, à l’instar de l’EPP Magic System Wongbahé à Bangolo dans l’ouest de la Côte d’Ivoire.

Philippe Kouhon correspondant du Magazine Africa Leaders en Europe

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE