LE JUGE IVOIRIEN KOUADJANE NOËL EN DANGER DE MORT

LE JUGE IVOIRIEN KOUADJANE NOËL EN DANGER DE MORT

Le mercredi 22 octobre 2014, des individus se rendent au domicile du ministre Lida Kouassi Moïse pour l’arrêter mais ce dernier refuse de les suivre. Le lendemain, le jeudi 23 octobre, aux environs de 15 heures, le juge Kouadjané Noël qui partait récupérer sa voiture, après un tour chez son coiffeur, est accosté par quatre individus en civil.

Trois d’entre eux l’obligent à monter dans leur voiture et le quatrième récupère la voiture du juge.

Pendant les quatre jours de détention à la Direction de la Surveillance du Territoire, il est menotté au cours d’une sortie de la nouvelle base de la Direction de la surveillance du Territoire à l’ancienne.

Le vendredi 24 octobre, vers 12H30, le ministre Lida Kouassi Moïse est arrêté à son domicile et tous deux sont accusés de «  Complicité d’atteinte à la sûreté de l’Etat, constitution de bande armée et assassinat. »

Est-ce possible qu’un magistrat, civil de surcroît et sans ressources, puisse attenter à la sûreté de l’Etat ou s’en rendre complice ?

L’histoire nous fait remarquer que les coups d’Etat en Afrique ou partout ailleurs sont toujours le fait de militaires et non de civils. Les coups d’Etat de 1999, de 2002 et la crise postélectorale  de 2010 en Côte d’Ivoire le prouvent aisément.

En vérité, le pouvoir d’Abidjan s’attaque au pouvoir judiciaire.

Les magistrats ne sont plus désormais à l’abri du courroux d’Alassane Ouattara.  Ils s’exposent à payer  les frais de toute décision qui ne  fera pas plaisir à Alassane Ouattara.

Tout magistrat, parent ou ami d’un homme politique de l’opposition, est désormais dans le viseur du pouvoir d’Abidjan.

Quel est donc le prochain magistrat sur la liste noire d’Alassane Ouattara sous le prétexte de coup d’Etat ?

En tout état de cause, les vraies raisons de l’acharnement contre le juge Kouadjané Noël sont bien ailleurs et le journal le TEMPS N° 3328 du 28 octobre 2014, les a données mais il n’est pas superfétatoire de les reprendre ici et maintenant.

En effet, entre les années 1992-1993, les journaux proches de l’opposition d’alors, titraient « Alassane vend et rachète » révélant à l’opinion que le premier ministre en charge de la privatisation des entreprises publiques, les rachetaient par ailleurs  par l’intermédiaire de  « sociétés écrans ».

Bien que Premier ministre, ce juge n’a pas hésité à donner tort à Alassane Ouattara et a donc relaxé les auteurs des articles pour délit non établi.

Brillant juriste, major de la promotion 1989 – 1990 de l’Ecole nationale d’Administration (ENA) de Côte d’Ivoire,  Section Magistrature, ce juge est à nouveau persécuté depuis 2011.

Son salaire, gelé en 2011 et rétabli bien plus tard, subit une baisse de cent mille  Francs (100.000 F) CFA  sur la base de raisons non fondées.

Nommé par le Président Gbagbo Laurent, le 20 janvier 2010, Avocat général pour compter du 1er janvier 2003, son avancement est annulé et il est  muté à Daloa en 2011.

Malade, le Conseil de santé décide la même année qu’il soit maintenu à Abidjan pour suivi médical.

Courant 2014, le régime exige, en dépit de cette décision qui lui a été notifiée plusieurs fois, qu’il regagne Daloa où il n’existe pas d’infrastructures hospitalières spécialisées pouvant le prendre en charge.

Pire, depuis la décision du juge d’Instruction de le laisser en liberté, il est menacé d’être à nouveau arrêté par le pouvoir d’Abidjan. Pis, il est menacé de mort.

Pourquoi un tel acharnement contre un juge qui n’a fait que dire le droit en 1992 ?

Source: Eburnienews.net

About admin

2 comments

  1. cest incroyable cespratiques dont usent le pouvoir du demon le mossi dramane va le secouer tot ou tard car les ivoiriens a part les nordistes et les mossis en ont marre marre ca va exploser le juge kuoadjane est akan le groupe ethnique sur lequel le mossi dramane compte pour gagner les presidentielles alors dites vous pensez vraiment vous les prodramane que les ivoiriens sont avec vous avec votre dictature et la chasse a lhomme que fait dramane mossi sur la population

  2. Salut cher grand frère Noël, nous prions pour toi. Bon courage !!!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.