Le Maroc achète du pétrole produit au Kurdistan sans l’accord de l’Irak et pourrait le revendre à Israël

Le Maroc achète du pétrole produit au Kurdistan sans l’accord de l’Irak et pourrait le revendre à Israël

Le Maroc semble trouver un malin plaisir à participer à la déstabilisation de certains pays arabes, pour des raisons qui restent à identifier.

Après avoir envoyé toute une légion de djihadistes qui se comptent par milliers renforcer les rangs des groupes islamistes en Syrie, contribuant ainsi à disloquer ce pays, aujourd’hui à feu et à sang, le royaume adopte, en effet, la même attitude avec l’Irak. Ce dernier, qui est actuellement, au bord de la guerre civile, se dirige inexorablement vers la partition avec le conflit déclaré opposant sunnites, chiites et Kurdes.

Le Maroc n’éprouve aucun scrupule à recevoir dans l’un de ses ports un pétrolier battant pavillon kurde, Ship Kurde, avec un million de barils de pétrole à la recherche d’acheteurs. Cela se passe au moment où les tentations indépendantistes des populations kurdes se font les plus insistantes, nourries par un climat de guerre généralisée qui pointe pour l’Irak. Comme le pétrole est au cœur des convoitises, une guerre larvée oppose les populations kurdes à l’Etat central irakien pour le contrôle des richesses pétrolifères du Kurdistan irakien. En accueillant le pétrolier kurde dans un de ses ports, le Maroc renforce indirectement les visées séparatistes kurdes.

Certes, le Maroc a besoin de pétrole et de gaz, lui qui en est dépourvu, mais de là à aller jusqu’à encourager la partition d’un pays arabe, faisant partie d’un espace géopolitique auquel il est censé appartenir, il y a un pas que rares sont ceux qui pourraient être tentés de franchir. Le pire est peut-être à venir, puisque ce pétrole mis en vente au Maroc par la compagnie kurde pourrait atterrir en Israël. Le brut kurde est transporté par pipeline du Kurdistan vers le port turc de Ceyhan, sur la côte méditerranéenne, port à partir duquel il est exporté.

Pour les autorités kurdes, l’Etat hébreu semble être un acheteur potentiel, selon certaines sources, qui notent que des intermédiaires se chargent d’acheter le pétrole irakien pour le revendre à Israël. Avec l’accostage du navire kurde, le Maroc se place-t-il déjà comme le courtier recherché pour écouler le pétrole kurde auprès des Israéliens ? Tout porte en tout cas à le croire, sinon qu’est-ce qui expliquerait la présence du pétrolier dans les eaux marocaines ?

A travers son attitude, le Maroc porte ainsi un coup d’une lâcheté ravageuse au peuple irakien qui lutte pour sauvegarder son intégrité territoriale.

Amine Sadek

Source: Algeriepatriotique

About admin

5 comments

  1. 911987 529625magnificent submit, very informative. I ponder why the opposite experts of this sector dont realize this. You must proceed your writing. Im certain, youve an excellent readers base already! 683386

  2. 271980 566254I like this post really much. I will certainly be back. Hope that I can go by way of far more insightful posts then. Will likely be sharing your wisdom with all of my pals! 69935

  3. 415678 203420Some genuinely superb blog posts on this site , regards for contribution. 372285

  4. 714074 440922You ought to get involved in a contest personally of the finest blogs on-line. I will recommend this page! 505012

  5. 751180 579681New York Travel Tips […]below youll uncover the link to some internet sites that we think you must visit[…] 908267

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.