LE MINISTRE ADJOUMANI SE PREND T-IL POUR LE MORO NABA DU ZANZAN ?

LE MINISTRE ADJOUMANI SE PREND T-IL POUR LE MORO NABA DU ZANZAN ?

« Trop de liberté corrompt l’homme le plus honnête et le perd mais la retenue l’instruit » (Proverbe Russe)

Le 17 Janvier 2015, la Coordination nationale des planteurs du PDCI, avec à sa tête Bilé Bilé, a tenu un grand meeting à Koun-Fao, pour la candidature du ministre Essy Amara. La mobilisation était exceptionnelle. En réponse à cette mobilisation, le ministre Adjoumani, pris de panique, a commencé par tenir des propos peu élégants à l’endroit des cadres du Zanzan et des chefs traditionnels. Il est allé jusqu’à dire que les cadres qui comptent n’étaient pas à cette rencontre. Cette paranoïa du paraître et de l’exhibitionnisme politique n’est pas une bonne chose.

Le poste de ministre du frère Adjoumani lui confère-t-il le rôle de Moro Naba de la région du Zanzan ? Certainement pas ! Les parents attendent de lui qu’il apporte son aide au développement de la région au lieu d’insulter les parents et les cadres. Hier, c’était le ministre Anaky Kobena qui était dans son viseur. Il parait que son nom est souvent cité dans les crises internes du MFA d’Anaky.

Aujourd’hui, le ministre Adjoumani s’attaque à son grand frère Essy Amara. Pour le ministre Adjoumani, le candidat Essy Amara devait d’abord lui annoncer sa candidature avant de la mettre sur la place publique. Cette attitude prétentieuse est une comédie de mauvais aloi. Traiter un aîné de la sorte n’est pas du ressort de l’éducation des fils du Zanzan.

Quelle raison y avait-il à attaquer ESSY Amara et ANAKY après votre réunion du PDCI ? Il est certain que le ministre Adjoumani n’as pas été mandaté pour cela – Le minsitre Guikahué qui est fin politique et très respectueux, n’aurait pas pris sur lui d’attaquer ANAKY, Président du MFA, et le ministre Essy Amara.

En outre traiter les cadres présents à Koun-Fao d’être des sous-cadres est injurieux. Pour rappel, étaient présents à Koun-Fao, des enseignants d’Université, des juristes confirmés, des médecins etc. Si un enseignant d’université n’est pas un cadre qui compte alors que dira-t-on d’un simple enseignant de lycée ? Dans la vie, la modestie n’est pas une mauvaise chose. Le poste de ministre est une nomination et cela devrait pousser certains à l’humilité. La région du Zanzan n’a rien eu du régime actuel et les fils et filles du Zanzan aspirent au changement. Aujourd’hui, le fils de la région est celui qui a le profil pour réconcilier les Ivoiriens, c’est pourquoi tous les cadres et les parents du Zanzan ont décidé comme un seul homme, de soutenir sans réserve le candidat Essy Amara lors des prochaines élections présidentielles.

Terminons par la dignité, l’honneur et le respect des ainés. Dans la culture des ressortissants du Zanzan, on a un grand respect pour les aînés, et on fait montre de retenue prudente envers eux. Les Ivoiriens se rappellent de vos attaques contre le Président Gbagbo et même au PDCI, tout le monde n’approuvait pas vos agissements.

PRAO Yao Séraphin, Président du MNSEA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE