Le MNSEA appelle les partis d’opposition à accompagner Ouattara à la retraite

Le MNSEA appelle les partis d’opposition à accompagner Ouattara à la retraite

L’opposition ivoirienne est tétanisée face à un pouvoir impopulaire et en perte de repère. Et pourtant, la souffrance des Ivoiriens nous interdit ce silence coupable et complice. Les Ivoiriens ont l’impression que toute la classe politique s’est inféodée au pouvoir pour bénéficier de quelques pièces et de la monnaie sonnante et trébuchante.

Notre opinion est que le manque de leader véritable a laissé prospérer de telles affirmations gratuites. Il revient donc à cette même classe politique de démontrer qu’elle est capable de mener des combats et les remporter. Les Ivoiriens attendent avec impatience que les opposants ivoiriens abrègent leurs souffrances. Et la seule façon de réussir à accompagner le Président Ouattara à la retraite politique c’est de s’unir. Il est certain qu’agir pour une coalition, c’est prendre parti dans un tissu social traversé par des antagonismes d’intérêts, des conflits de rationalités, des aspirations qui ne sont pas spontanément conciliables. Il y a donc des résistances à prévoir, certaines étant insurmontables en raison des ressources politiques mobilisables par certains protagonistes.

Mais si les opposants ivoiriens ont encore un peu de dignité et du sens de l’Etat, le devoir commande qu’ils se coalisent pour mettre fin à l’aventure du Président Ouattara. L’exemple à citer pour réussir cette coalition est celui du Sénégal où Macky Sall a réussi à fédérer autour de sa personne tous les opposants à l’ex-président Wade. L’exemple à éviter est celui du Togo où les égoïsmes priment sur l’intérêt général des populations. Et pourtant, la nature a déjà réglé ce genre de problème : celui que le destin a choisi est celui qui a le charisme. Dans notre pays, aujourd’hui, c’est bien Essy Amara que le destin a choisi pour être le futur président de la Côte d’Ivoire.

C’est l’opposant qui fait l’unanimité face au président Ouattara. Il a le profil pour réconcilier et diriger une équipe hétérogène vu que la prochaine équipe gouvernementale sera un gouvernement de réconciliation nationale. Il est temps que l’humilité habite chaque opposant pour qu’il reconnaisse le choix de Dieu et du peuple. Le ministre Essy Amara est incontestablement l’opposant le mieux placé pour battre le Président Ouattara dans les urnes, en octobre prochain. L’humilité commande que tous les opposants soient derrière lui pour une large coalition capable de battre n’importe quel candidat. C’est pourquoi, le Mouvement National de Soutien à Essy Amara (MNSEA) invite avec empressement tous les partis d’opposition à s’unir derrière le candidat Essy Amara pour les futures échéances électorales.

Cette coalition pour l’alternance en 2015 (CPA 2015) doit très rapidement designer le candidat Essy Amara pour battre le Président Ouattara. Une fois ce choix fait, la lutte véritable va commencer car il faudra batailler pour avoir une liste électorale consensuelle, des élections sécurisées, l’accès aux medias, des changements à la commission électorale indépendante etc. C’est à ce seul prix que nous pourrons battre le candidat du pouvoir.

PRAO Yao Séraphin, MNSEA

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE