LE MOT DE GUIKOU BILET ZAFLA : NOIR AFRICAIN, REDEVIENS TOI-MÊME.

LE MOT DE GUIKOU BILET ZAFLA : NOIR AFRICAIN, REDEVIENS TOI-MÊME.

Je ris chaque jour de ces frères et sœurs, africains noirs, qui pensent que leurs prénoms juifs, allemands, arabes, anglais, chinois, italiens, français, russes, etc. les mettent en dehors de leur condition d’esclaves et de crédules utilisés à la destruction de leur propre identité africaine. Qu’erreur incommensurable !

La vraie indépendance du noir commence par sa liberté et sa fierté de porter, de faire connaître et de rendre célèbre son prénom de noir, que Dieu lui a donné l’inspiration de posséder. Aimer les prénoms des autres cultures montre notre aveu que les nôtres et nous-mêmes sommes nuls. Les raisons religieuses, historiques ou de n’importe quelle autre nature, sont ridicules et trompeuses. Corrigeons nos erreurs sans attendre. Soyons fiers de porter nos prénoms africains.

 

Te voilà, noir africain sans identité

Tu voles sans honte celle des autres

Et tu rejettes ta vraie essence

Après t’être laissé laver l’esprit

Que tu es juste un ignorant

Qui se détruit sans aucun remords !

 

Te voilà portant fièrement

Des prénoms des autres cultures

Parce que dans ton esprit retourné

Tu les crois supérieurs aux tiens

Tu oublies l’unique vérité

Que tu mérites ton prénom de noir

 

Te voilà vivre dans l’opprobre

Blasphémateur de tes vraies valeurs

Opposant inconscient à lui-même

Incapable de voir tes erreurs

Que crois-tu être devenu vraiment

En portant tous ces noms étiquettes?

 

Ta mère Afrique t’attend, impatiente

Que tu valorises tes propres prénoms

Toi, qui ignores le vrai et loue l’ivraie

Redeviens toi-même et sois-en fier

Libère d’abord ton identité

Sans elle, tu mourras un esclave

 

Nohoré Gbodiallo Guikou Bilet Zafla (13 Août 2014)

Le Fils d’Afrique

likaneyb2@hotmail.com

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.