Le nouveau projet de code électoral autorise le vote « dans la circonscription de son choix »

Le nouveau projet de code électoral autorise le vote « dans la circonscription de son choix »

Le gouvernement ivoirien a adopté mercredi un projet de loi portant modification du code électoral qui permet à l’électeur de « s’inscrire dans la circonscription électorale de son choix », a indiqué son porte-parole Bruno Koné, à l’issue d’un Conseil des ministres.

Ce projet de loi extrait de l’ancien code électoral dont des dispositions étaient « obsolètes (…) innove en permettant à tout Ivoirien, remplissant les conditions pour être électeur, de s’inscrire dans la circonscription électorale de son choix », a déclaré Bruno Koné.

Il « vise à améliorer l’organisation de l’ensemble des scrutins dans la perspective des prochaines échéances électorales, et à prendre en compte les acquis pertinents du processus électoral de sortie de crise », a relevé Bruno Koné.

Cette mesure est soutenue par « les leçons du dernier processus électoral de notre pays » et tient compte des observations des partis politiques, a fait observer M. Koné.

Le nouveau dispositif devrait permettre de « prévenir les difficultés liées à la technique et à la logistique des scrutins et de créer les conditions d’un déroulement serein et apaisé des élections futures », a-t-il ajouté.

Ces lois renforcent par ailleurs « la sécurisation de la liste électorale et prorogent les délais impartis à la Commission électorale indépendante (CEI, structure chargée de l’organisation des élections) dans l’exécution de ses tâches, notamment celles liées à l’arrêt et à la publication de la liste électorale et des candidatures », a-t-il poursuivi.

Ces modifications portent notamment sur les « articles 7, 9, 11,15, 21, 35, 52, 56, 59, 60, 68, 80, 86, 101, 116 et 144 de la loi n° 2000-514 du 1er août 2000″ en « abrogation des dispositions relatives aux élections de sortie de crise », a-t-il précisé.

Le ministre ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, avait rencontré lundi les membres de la Commission électorale indépendante afin de « rapprocher le point de vue » du gouvernement avec l’institution sur ces nouvelles dispositions du code électoral.

Par Patrice Allégbé

Source: Alerte info

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE