Le PDCI-RDA en liquidation par le fait de Bédié depuis 20 ans: Que doit-on en attendre maintenant? (Par KOFFI Bertin)

Le PDCI-RDA en liquidation par le fait de Bédié depuis 20 ans: Que doit-on en attendre maintenant? (Par KOFFI Bertin)

Le PDCI-RDA, créé par le Président Félix Houphouët-Boigny au prix de ses mille sueur et de sa vie était flamboyant, vigoureux et gagneur. Il appelait aux grands rêves et ceux-ci se réalisaient merveilleusement. Ces rêves ont fait de la Côte d’Ivoire un grand et beau pays.

A la mort du Président Félix Houphouët-Boigny, Monsieur Henri Konan Bédié lui a succédé à la tête du parti et de l’Etat le 7 décembre 1993 à 8:00 PM. Malheureusement, une gestion émotionnelle a fait connaitre à ce prestigieux parti une nuit. Pas la nuit fécondante des grands rêves et initiatique qui génère des mondes de lumières. Mais une nuit noire implosive !

Ainsi, contre son gré, le PDCI-RDA s’est fendu pour donner le RDR en 1994 et l’UDPCI en 1999-2000 avec en cerise la perte du pouvoir d’Etat. Ayant subi le choc d’un tel désastre, des Ivoiriens et des militants PDCI de tous les grades ont incriminé le Président Bédié situant ainsi, sa responsabilité pleine et entière. De fait, ils pointaient notamment son grand désintérêt pour le parti qui justifierait sa gestion approximative.

Porté à défendre les plus faibles, les victimes d’injustices et les persécutés (le Président Bédié en était un), Bédiéiste pur et dur, je me suis enrôlé dans l’emploi de défenseur impénitent du Président déchu. Entre autres articles, chroniques et opinions pour aider à soigner l’image du Président Bédié, je rappelle au souvenir des lecteurs ce papier : « LE GRAND ÂGE N’EST PAS UNE ECREMEUSE » paru dans l’Hebdomadaire LE REPERE du vendredi 12 juin 2009. J’affrontais dans cet article grand format, pages 8 et 9 dont le titre barrait la UNE du journal, sans porter de gants, tous ceux qui distillaient des jugements de mépris sur le Président Henri Konan Bédié.

Dans le même temps, j’exprimais mon ferme attachement à l’homme Bédié. « Malheur à ceux qui se fient à l’homme » nous l’enseignent les écritures saintes et malheur m’en prit vraiment dans la suite des choses (…). Mon acharnement à défendre le Président Bédié relève d’abord de l’affectivité car étant un fils de sa région natale, son nom a bercé ma tendre enfance. Puis, cet acharnement repose sur mon intérêt à défendre la dignité humaine.

Enfin, il repose sur la capacité permanente qu’a tout homme de se dépasser et de se remettre en cause. Je la lui concédais et, j’avais foi que le Président Henri Konan Bédié tirerait leçon de tout ce qui s’est passé, qu’il prendrait sa part de responsabilité fautive pour redorer le PDCI-RDA dans sa structure organique comme dans ses ressources humaines pour mettre le parti en adéquation avec les défis nouveaux. Nenni ! Le Président Bédié est resté sans volonté de faire corriger les faiblesses qui conduisaient notre parti dans l’impasse. Mieux, il attelait le parti à la remorque (…). A-t-il complètement soldé son « Appel de Daoukro » et ses avatars ?

Ayons de la mémoire : En 2015, en temps et circonstances pareils, le 1er Ministre Charles Konan Banny s’est porté candidat aux présidentielles. Il voulait ainsi respecter la mémoire et l’héritage du Président Félix Houphouët-Boigny pour que le PDCI ne manque pas à l’appel des grands Rendez-Vous. Mais, le Président Bédié, immergé dans ses illusions béates a élevé son jeune frère BANNY au statut du mal absolu qu’il faut exorciser. Où en sommes-nous aujourd’hui avec le Président Bédié ? Tout au contraire, huit ans durant, depuis 2010, il s’est employé à n’entretenir que sa ‘’planète’’ aux contours réduits à des hommes et à des femmes sur les dividendes du PDCI-RDA qu’il a troqué.

Or, ces hommes et ces femmes ne peuvent lui servir ni de rampe d’émergence ni de bouclier de sécurité. Ils sont des consommateurs de fortunes à ses flancs et bien connus dans ce pays. Ne demandez pas à ces personnes de descendre dans l’arène pour prêter leur buste face à l’adversité. Ce serait trop risquer pour la race qu’elles représentent si jamais des canons venaient à lâcher leur contenu, se le conçoivent-elles. Eh bien, mes espoirs furent déçus lorsque, dans sa dernière interview accordée en cette année 2019 à TV5, le Président Bédié prononça ses regrets d’avoir soutenu le Président Ouattara en 2010 et 2015.

J’accepte difficilement un tel aveu moqueur du Président Bédié lorsqu’il le dit du haut de son ancienneté politique et de son capital-expérience. Je l’accepte mal surtout à cause de la si rare expertise politique léguée par le Génie Félix Houphouët-Boigny à Henri Konan Bédié ! Qu’en a-t-il fait ?! Hélas, le Président Bédié prononça ses regrets après le déluge que lui-même fit provoquer. Le PDCI-RDA a explosé en six morceaux : RDR, UDPCI, RHDP Unifié, SUR LES TRACES HP et PDCI RENAISSANCE, qu’en reste-t-il ?

L’une de mes grandes déceptions provient aussi de la mauvaise affiche ‘’Henri Konan Bédié-Amédée Kouakou Koffi que le Président Bédié a eu le génie de déployer les 5 et 6 mars 2019 à Yamoussoukro devant la couronne des Baoulé. Ô, mon Président de parti n’a plus rien à proposer comme modèle social. Celui qu’il propose c’est de demander aux Chefs Baoulé de huer le jeune Ministre (son fils) parce qu’il dit du bien du Président Alassane Ouattara.

Que le Président Bédié qui n’a jamais pu dévoiler clairement les contenus et leurs profits sous-jacents de ses contrats passés avec le Président Ouattara, ni aux Chefs Baoulé ni à quiconque, nous enseigne : à quel moment Ouattara est un doux Ange du ciel très gentil, développeur de pays qu’on doit suivre et adorer et, à quel moment le même Ouattara devient un redoutable démon des grottes ténébreuses, méchant, mangeur d’âmes qu’on doit vouer à la géhenne de feux ?

Car, en 2014 le Président Bédié, dans ses habits neufs de défenseur-suiveur de Ouattara, il avait dit que le 3ème Pont, à lui seul, valait un deuxième mandat pour ALLAH Gnissan. Aujourd’hui, Ouattara a amorcé les travaux des 4ème et 5ème Ponts, il a construit des ponts dans le pays, des routes, des autoroutes, des boulevards, de grandes avenues, des échangeurs de dernière génération et des bâtiments d’Etat de haut prestige sans oublier les Universités. A ces ouvrages seuls, valent des mandats infinis à Ouattara en suivant la logique de Papa Bédié. Alors, pourquoi Papa Bédié en veut-il au jeune Ministre KOFFI Kouakou Amédée qui ne fait que réciter et appliquer la leçon du père ?

Une telle sortie du Président Bédié me gêne à trois niveaux : d’abord, parce que le Président Bédié perd la haute idée qu’il doit avoir de nos chefs coutumiers ; plutôt il les réduit à des chat-huants. Or, le peuple baoulé incarné par ses Chefs a droit à son essor de bonheur et veut avancer dans de nobles conditions ! Ainsi, Monsieur BEDIE imagine une société ivoirienne où les garants de nos traditions huent, les cadres bêlent, les travailleurs hennissent et la jeunesse hurle. Ensuite, il démontre sa fébrilité et celle du PDCI-RDA qui est peut-être devenu complètement vide de ressources en sang neufs pouvant croiser le fer avec le fringant Ministre KOFFI Kouakou Amédée.

Enfin, le Président Bédié témoigne à l’opinion qu’il a perdu confiance en tout et pour tout dans notre parti politique. Souvenons-nous, chers militants et militantes du PDCI-RDA qu’en 1999, le Président Henri Konan Bédié a cessé de gouverner le pays pour ne s’attaquer qu’au Président du RDR…Nous connaissons la suite. À ce point, je prédis l’absence du PDCI-RDA liquidé depuis 20 ans au Rendez-vous de 2020 par faute de préparation et d’organisation. Car, il n’y a jamais deux sans trois. Et le PDCI-RDA actuel est en déstructuration et en pleine œuvre de subordination. Il ne fera donc pas exception à cette règle implacable. Ces joutes électorales qui s’annoncent pour les présidentielles de 2020 enregistreront dans l’ordre, le Rhdp unifié, les Soroistes et le FPI unifié comme forces en présence.

Je ne détiens pas la boule de cristal mais, c’est mon intuition qui me l’inspire et mon expérience des rendez-vous manqués du PDCI-RDA me l’enseigne.

KOFFI Bertin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.