Le poème inédit du Premier Ministre Koffigoh aus pétitionnaires

Le poème inédit du Premier Ministre Koffigoh aus pétitionnaires

À tous les pétitionnaires

On avait désespéré de le revoir un jour;
Il était condamné, il était dans les chaines;
Pour lui c’était fini sans espoir de retour;
Ce fut la conviction des auteurs de ses peines.

Et d’ailleurs son âge ne plaidait plus pour lui;
Tout était ficelé, il suffisait d’attendre
Qu’il meure lentement sous les fers et la pluie
Des chagrins et soucis dans une ile peu tendre.

Et pour ses partisans si nombreux dans le monde,
Leur attente durait toute une éternité,
Même leurs prières paraissaient peu fécondes
Devant l’injustice pourtant si décriée.

Quand le temps est venu, plus rien ne pouvait
Tenir un seul instant devant les grandes vagues
De récriminations que le monde adressait
Aux bourreaux du héros; l’espoir n’était plus vague.

Et un jour ensoleillé, on revit le sourire
Qui n’a jamais quitté sa face, émerger,
Retrouver l’air libre; nul n’a pu retenir
L’émotion et la joie venues du monde entier.

Il en sera ainsi de l’homme qu’on soutient;
Faites-le avec foi; le mal devient fragile
Si ensemble on se met au service du bien;
Soutenez donc Gbagbo vous ferez œuvre utile.

Si Madiba était vivant il aurait fait
Signer la pétition à Adis par ses pairs;
Il interpellerait le monde sans arrêt,
Comme vous le faites pour être solidaires,

Joseph Kokou Koffigoh

Poème inédit

Lomé le 23 juin 2016

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*