Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, refuse de s’adresser à un journaliste parce qu’il est blanc (Vidéo)

Le président zimbabwéen Robert Mugabe a suscité vendredi des réactions mitigées en refusant de s’adresser à un journaliste parce qu’il était Blanc à l’issue d’une visite d’Etat en Afrique du Sud.

L’incident mis en ligne par la chaîne d’information continue sud-africaine eNCA montre le dirigeant agé de 91 ans à sa sortie, jeudi soir, du musée Oscar Pieterson, dédié à l’un des martyrs du soulèvement de Soweto en 1976. A sa suite, une série d’officiels et des caméramen lui demandant ce qu’il avait ressenti pendant la visite.

«J’ai pas envie de voir une tête de Blanc»

On voit alors Mugabe s’approcher des micros pour répondre, puis renoncer en détournant la tête et en balayant l’air d’une main agacée en disant: «J’ai pas envie de voir une tête de Blanc». Sur Twitter, les appréciations allaient de l’admiration à la critique, accusant le président zimbabwéen de racisme.

La veille de l’incident, mercredi, Mugabe avait fait rire l’auditoire lors d’un point presse commun avec le président sud-africain Jacob Zuma et conquis l’assistance en ironisant sur les médias qui le dépeignent comme un dictateur et se vantant d’avoir laissé la vie sauve au dirigeant blanc Ian Smith à l’indépendance en 1980. Il avait aussi évoqué le sort de la statue du colon britannique Cecil Rhodes, déboulonnée par la grande université du Cap où elle trônait à l’entrée.

«Vous avez la statue, nous avons le corps», a-t-il lancé, en référence à la tombe de Rhodes, inhumé en terre zimbabwéenne après avoir permis à la couronne britannique de coloniser le pays sous le nom de Rhodésie. «Je ne sais ce que vous pensez que nous devrions faire avec? Creuser ? Son esprit risquerait peut-être de ressusciter», a-t-il lancé.

Source: 20minutes.fr

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE