“Le régime de Ouattara est dans le viseur d’un groupe de personnes très malintentionnées”: Quand la presse pro-Ouattara incite à la répression des actions de rue de l’opposition

“Le régime de Ouattara est dans le viseur d’un groupe de personnes très malintentionnées”: Quand la presse pro-Ouattara incite à la répression des actions de rue de l’opposition

Le régime de Ouattara est dans le viseur d’un groupe de personnes très malintentionnées

Pendant que le Rassemblement des républicains (Rdr) et ses alliés du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) peaufinent leurs stratégies, pour faire gagner leur candidat, Alassane Ouattara, à la présidentielle de 2015, un coup de force est en préparation. Le but visé: déstabiliser le régime de Ouattara. Mais, les faits et gestes de ces déstabilisateurs sont suivis, comme du lait sur le feu, par les limiers de la République.

Au fait des réunions tenues à Yopougon et à Dabou, en fin de semaine dernière, ils font des précisions. Selon les grandes oreilles, l’opération en préparation sera mise à exécution dès l’entrée au pays d’un des opposants au chef de l’Etat, actuellement en tournée européenne. Pour le lancement de cette vaste manœuvre, des sifflets, bidons et Teeshirts constitueront des éléments de la ‘’fête’’. Ainsi donc, le front social sera en ébullition. ‘’Au plan politique, des mots d’ordre clairs seront lancés par la coalition des candidats, adversaires de Ouattara et une tendance du Front populaire ivoirien.

Ces derniers sont prêts à tout pour obtenir des Ivoiriens, l’application de l’Article 35 de la Constitution ivoirienne, en vue d’une forclusion du candidat du Rhdp, Dr Alassane Ouattara, à la présidentielle ‘’, révèle notre source. Qui renseigne par la même occasion que l’un des points de contestation qui pourrait rencontrer l’adhésion de l’opposition dans sa majorité, est la composition actuelle de la Commission électorale indépendante (Cei), dirigée par Youssouf Bakayoko. Le président de cette institution ne leur inspire plus confiance, pour avoir déjà arbitré le scrutin présidentiel de 2010, qui s’est terminé dans les conditions que tout le monde sait.

Au plan militaire, les limiers confient que l’opérationest pilotée par un adjudant-chef à la retraite surnommé ‘’Grand soleil central’’. ‘’Il était en prison, pour atteinte à la sûreté de l’Etat’’, selon les pisteurs. Cet ancien élément de la garde rapprochée de l’ex-chef d’Etat, Laurent Gbagbo, aura pour mission, toujours selon nos sources, de rechercher des contacts au sein de la grande muette ivoirienne, afin de les rallier à ladite cause. Une fois le recrutement bouclé, les hommes de l’adjudant-chef (présentement localisé à Dabou), procéderont à la casse de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) pour ensuite libérer les militaires incarcérés et semer le désordre.

Salym K

Source: Le Mandat

About admin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE