Le Sage d’Odienné, le Doyen Abou Cissé jette un regard sur l’après Ouattara

Le Sage d’Odienné, le Doyen Abou Cissé jette un regard sur l’après Ouattara

Ceux qui me lisent savent que ma préoccupation n’est pas de vivre en tant qu’Abou Cissé mais de faire vivre la Côte d’Ivoire dans un tissu aménagé pour l’Afrique de demain.

Notre préoccupation n’a pas été de nous satisfaire de ce qu’on fait mais de nous inscrire dans l’histoire pour que d’inspiration en inspiration, nous puissions laisser aux générations suspendues à leurs désespoirs un cadeau plein d’humilité, plein d’attache à leur pays. Mais je constate avec regret que la gestion d’Alassane distribue la division à tous les niveaux. De la famille à la ville, de ville aux régions de régions à l’ensemble du pays.

Aucune terre de repos n’est possible tant le désir de diviser est le meilleur plat qu’il consomme plus facilement. C’est pourquoi en tant qu’un leader de la société civile mes inquiétudes sont plus grandes à savoir lorsqu’Alassane sera parti surement, il laissera un pays divisé à tous les niveaux parce que les conditions mises en place par lui détruisent le tissu sociétaire. La dernière en date c’est sont manifeste de donner une nouvelle constitution à la Cote d’ivoire qui divise plutôt que de réunir les ivoiriens.

Dans son insistance, je vois plutôt si on n’y prend garde que le pays sera divisé dans son gêne même qu’il ne nous donne pas quelque soit notre intelligence une capacité de rebâtir une autre Nation, Nation qu’avait rêvé nos parents. En conséquence, j’en veux aujourd’hui à Soro Guillaume qui n’a pas sue terminer sa révolution car il n’a pas sue la commencer. Les conséquences qu’il enregistre aujourd’hui c’est que celui pour qui il a bravé feu et pluies est en passes de lui montrer un autre chemin qui n’est pas celui du bonheur. La Côte d’ivoire va mal et même toujours mal.

Vivement le retour de Laurent Gbagbo qui est le justicier juste de l’espace temps que nous vivons.

QU’ALLAH AIT SA MAIN SUR NOTRE PAYS

BON DJOUMAH A TOUS…

Abou Cisse

About Tjefin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE