Le Sapin de noël de madame Lagarde à la CEMAC (Par Ngando Douala)

Le Sapin de noël de madame Lagarde à la CEMAC (Par Ngando Douala)

Résumé.

Cette image présente l’équipe choc qui est chargée de mettre en ébullition le continent noir. Un couple de parents attentifs vient galvaniser ses enfants noirs à l’occasion des fêtes de fins d’années. Bref, une déclaration de guerre aux peuples Africains qui aura de multiples conséquences.

Les Africains, et en particulier les Africains francophones, ont cette triste nonchalance d’esprit et d’action qui font que cette partie du monde est la plus sinistrée. En effet, après plus de 600 ans d’esclavage, de colonisation, de néocolonialisme, de racisme, de confiscation des bijoux de la souveraineté, de dévaluation, de plan d’ajustement structurelle, etc…, les dirigeants de ces pays Francophones sont toujours convaincus de pouvoir imposer à leur peuple l´idée selon laquelle leur salut va venir de l’extérieur

Franchement, l’image de ce sommet de Yaoundé est terrifiante et triste : Voyez-vous ? Un duo d’hommes d’affaires fait semblant de partager avec le monde entier leur plan d’esclavagisation et de pillage d’une population. Bien entendu, cette dernière n’est pas consultée et n’est même pas au courant de ce qui se passe. En détail, nous avons d’une part Monsieur Michel Sapin qui représente le gouvernement de la France (pays de droit de l’homme), chargée de contraindre tout gouverneur qui ne se soumet pas aux ordres des decideurs ou qui porte une attention aux souffrances de sa population. Et de l’autre côté, nous avons Madame Lagarde qui représente le FMI qui n’est autre que l’organisme financier qui gère les devises et les avoirs des pays francophones confisqués dans le compte des opérations du trésors Français. Le FMI est chargé de nous prêter de l’argent qui nous appartient déjà et que nous devons rembourser avec des intérêts complètement démentiels. Inutile d’expliquer que la France et le FMI ne représentent que la même entité. Au passage il faut noter que Mme Lagarde, protégée de Sarkozy, en accédant à la direction du FMI (direction exclusivement réservé à un Français ou un sous-fifre de la France) a découvert une dimension inédite du pouvoir, qui peut faire de vous un condamné dont la peine ne se trouve dans aucun manuel juridique ou de droit. C’est encore là un effet du franc CFA.

Lire aussi: “Le Franc CFA et la mentalité du ”Nègre de maison”

Alors de quoi s’agit-il ? On nous explique que nous sommes souverains et deux décideurs, complètement extérieurs de notre environnement, viennent nous expliquer que nous devons soit dévaluer notre fausse monnaie, soit repartir au FMI. Et les dirigeants Africains doivent nous expliquer ce choix entre le choléra et la peste avant de nous imposer démocratiquement le choix du FMI comme un acte héroïque. Mais voyons, que ce soit la dévaluation du Franc CFA ou les plans d’ajustement du FMI, nous avons subi ces deux mesures il y a près de 20 ans avec un résultats désastreux : Les pays d’Afrique Francophone n’ont plus rien, plus d’armés, plus d’entreprises publiques, leur ports et aéroports sont confisqués, plus de fonctions publiques, et même leurs terres sont bradées. Les Africains sont aujourd’hui des esclaves et des prisonniers dans leur propres pays qui sont des mouroirs. Mais dans l’état actuel des choses, cette situation peut être contestée par un leader éclairé, panafricain, qui peut très rapidement remettre de l’ordre dans cette marre aux crocodiles avec l’aide de son peuple ou un partenariat gagnant-gagnant. C’est exactement cette possibilité de la mise en cause des décisions de la troïka qui inquiète les ténors de la FranceAfrique. La future action du FMI consisterait simplement à officialiser et acter cet état de fait sans aucune possibilité de contestation et sans retour possible en arrière. C’est-à-dire, les Africains qui n’accepteront pas cette situation pourront obtenir le droit d’être parqués dans des réserves comme les indiens d’Amériques. Voilà donc, en clair, ce qui attend les Africains. Maintenant, il y a de multiples questions qui se posent car comme nous l’avons signalé dans l’introduction, ce sommet est une déclaration de guerre :

– La FranceAfrique et ses enfants noirs, sont-ils vraiment conscients que l’affaiblissement de l’espace francophone ne lui est absolument pas bénéfique ? Cette élite comprend elle qu’elle ne peut plus agir comme si les peuples de ces régions n’avaient aucune compréhension de la situation ?

– La communauté internationale pourrait- elle justifier un tel scenario ? Je le demande parce qu’il n’y avait pas internet et la télévision lors de l’anéantissement des Indiens d’Amériques et des Aborigène d’Australie.

–          Enfin, est-ce que les Africains, les plus concernés, vont accepter cette situation, en se soumettant à ces plans mortifères? ou vont-ils se saisir de cette situation pour établir enfin une politique monétaire profitable à tous ?

Il n’y a pas plus bonne conclusion que d’inviter les Africains par ces quelques extraits de l’hymne national Français :

“ Aux armes, citoyens

Allons enfants de la Patrie, Le jour de gloire est arrivé!

Formez vos bataillons, Marchons, marchons! Que veut cette horde d’esclaves, De traîtres, de rois conjurés? Aux armes, citoyens…

Quoi! des cohortes étrangères Feraient la loi dans nos foyers! Quoi! Ces phalanges mercenaires deviendraient Les maîtres de nos destinées! ??????????

 Aux armes, citoyens

Ngando Douala

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE