Législatives en Côte d’Ivoire: Fatoumata Traoré Diop, ex-vice-présidente de la CEI et candidate déclarée perdante accuse la CEI de fraude

Législatives en Côte d’Ivoire: Fatoumata Traoré Diop, ex-vice-présidente de la CEI et candidate déclarée perdante accuse la CEI de fraude

Fatoumata Traoré Diop, ex-vice-présidente de la CEI entre 2006 et 2010 et ex-patronne de la RTI, était candidate aux dernières législatives dans la circonscription électorale de Brobo (Bouaké sous-préfecture).

A l’issue de la proclamation des résultats définitifs par le Conseil constitutionnel, elle a été déclarée perdante. Mais dame Fatoumata Traoré Diop a décidé de récuser cette défaite. Sur la base d’une photographie présentée comme celle de PV de bureaux de vote, madame Fatoumata Traoré Diop soutient qu’elle a remporté l’election à Brobo, puisqu’elle aurait obtenu 60.04% de suffrage exprimé.

Dans une déclaration sur sa page officielle Facebook, l’ex-membre du directoire des Forces Nouvelles (ex-rébellion armée) demande que son siège lui soit rendu.

«Je demande que mon siège de député me soit remis, car je l’ai obtenu démocratiquement. (…) Je ne compte pas me laisser voler mon siège de député de Brobo. Trop c’est trop !», peut-on lire sur sa page facebook. Car elle se considère comme la candidate démocratiquement élue à Brobo.


Le Conseil Constitutionnel a-t-il réellement terminé son travail ?

La décision lue par le Président de la CEI, hier, sur les ondes de la RTI, émane-t-elle des conclusions du Conseil Constitutionnel ?

Si oui, je trouve qu’il y a un véritable problème électoral dans la Circonscription N° 061.

Il est évident que le contenu de notre requête auprès du Conseil Constitutionnel ne sera pas rendu public par mes soins, mais sachez cher(e)s ami(e)s, que les fraudes constatées sont suffisamment graves, très graves, pour ne pas retenir l’attention des uns et des autres. C’est inquiétant, voire effrayant !

Dans notre sous–circonscription de BOUNDA, BROBO, MAMINI, Communes et Sous-préfectures, c’est la candidate perdante, élue seulement par 39.96% qui se voit déclarée députée, face à celle qui a obtenu démocratiquement 60.04%. C’est inadmissible.

Il est clair qu’à BROBO, avec notre expertise en la matière, le Centre de traitement des résultats, ouvert au QG depuis le 17 décembre 2016 après-midi, ne pouvait laisser la place à la moindre fraude, dans les 75 BV.

Le système de contrôle adopté, nous permettait de recevoir parallèlement à la CEI locale, les 75 PV qui étaient validés, traités et rendus public par affichage (voir photo).

une photographie présentée comme celle de PV de bureaux de vote 1024x576 Législatives en Côte dIvoire: Fatoumata Traoré Diop, ex vice présidente de la CEI et candidate déclarée perdante accuse la CEI de fraude

Cependant, du côté de la sous-circonscription de BOUAKE Sous-préfecture, s’est installée une importante équipe de fraude dirigée par un trio de ministres dont deux en exercice. L’inexplicable arriva. Est-ce cela la démocratie ?

Les preuves ont été constatées par huissier, communiquées au Conseil Constitutionnel dans notre requête.
Mais que se passe-t-il ?

Pourquoi cette décision surprenante d’hier à la RTI?

Comment peut-on voler de cette façon une victoire obtenue de village en village, démocratiquement ?

Mes prières, et celles de toute notre équipe sont que le Président Ouattara et le Président Bédié en soient informés, car c’est très inquiétant.

Pourquoi alors participer à une élection si c’est pour arracher la victoire de la gagnante pour remettre à une perdante qui de toute façon n’a aucune légitimité sur le terrain, car battue dans la quasi-totalité des 75 villages, y compris le village d’un de ces ministres.

Dans la région du GBÊKÊ, certains villages se sont enregistrés comme le bastion de la fraude électorale, sous le fallacieux prétexte d’une Circonscription à liste. Rien de vrai, car, les deux sièges de député sont autonomes en tout, sur toute la ligne (CEI locale, peuple, Cantons, limites territoriales, sous-préfectures, mairies, rien en commun).

Je demande que mon siège de député me soit remis, car je l’ai obtenu démocratiquement.

La perdante, qui veut passer en force avec la fraude dans les villages de BOUAKE Sous-préfecture, peut être proclamée comme députée de BOUAKE Sous-préfecture.

J’ai lutté des années durant pour l’avènement de la 3ème République. J’ai assuré le rôle de superviseur à BROBO lors du Référendum pour le compte du RDPH Je ne compte pas me laisser voler mon siège de député de BROBO.

Trop c’est trop !

Démocratiquement votre.

Dr Fatoumata TRAORE

Experte électorale

Candidate élue démocratiquement à 60,04% à BROBO

Dans une publication parue sur sa page facebook le 1er janvier 2017, la candidate déclarée perdante a accusée la CEI de fraude.

«… dans un pays où la candidate élue démocratiquement à 60.04% sur 12 915 électeurs et électrices, avec 1073 voix d’avance sur la perdante, la Commission en charge des élections est complice de fraudes», a-t-elle lancée.

1er janvier 2017, au moment où au Siège des Nations Unies, symbole de la démocratie, Ban Ki-moon cède son fauteuil à son successeur Antonio Guterres ;1er janvier 2017, dans un pays en Afrique, la Côte d’Ivoire ;

1er janvier 2017, dans un pays où la candidate élue démocratiquement à 60.04% sur 12 915 électeurs et électrices, avec 1073 voix d’avance sur la perdante, la Commission en charge des élections est complice de fraudes ;

1er janvier 2017, dans un pays où la candidate perdante, élue à seulement 39.96 % sur ces 12 915 électeurs et électrices, s’apprête à garder le siège de député, grâce des fraudes massives, durant 2 heures d’horloge après la proclamation totale des résultats des 75 BV de la sous-circonscription la plus importante comptant ces 12 915 inscrits;

1er janvier 2017, dans un pays où les preuves de ces fraudes constatées sont apportées au Conseil Constitutionnel pour endiguer l’injustice orchestrée par un trio de ministres dont deux en exercice;

2017 commence bien, très bien, avec ce scandale électoral, dans la circonscription électorale N° 061, comprenant :

– BOUNDA, BROBO, MAMINI, Communes et Sous-préfectures, avec ses 12 915 inscrits sur la liste électorale, sa CEI locale autonome, son siège de député, son peuple, son Canton Ahali, ses propres limites territoriales,

– BOUAKE Sous-préfecture, avec ses 9 179 inscrits sur la liste électorale, sa CEI locale autonome, son siège de député, son peuple, ses Cantons N’Dranouan-Pharis-Pépressou, ses propres limites territoriales,

– Ces deux localités n’ont absolument rien en commun….sauf que l’une demeure le bastion de la fraude électorale manifeste.

Affaire à suivre…

Démocratiquement votre.

Dr Fatoumata TRAORE

Experte électorale, ex-VP de la CEI,

Candidate élue démocratiquement à 60,04% à BROBO

Rappelons que sur les 57 requêtes pour annulation déposées, le conseil constitutionnel en a rejeté 55 et donné une suite favorable à deux.

Eburnienews.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*