Législatives en Côte d’Ivoire: Pour Michel Gbagbo, sa candidature réclamée « traduit un malaise » au sein de la majorité présidentielle

Législatives en Côte d’Ivoire: Pour Michel Gbagbo, sa candidature réclamée « traduit un malaise » au sein de la majorité présidentielle

Le fils de l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo, Michel Gbagbo, cadre du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) a affirmé jeudi que sa candidature aux prochaines élections législatives réclamée mercredi par des militants du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, majorité présidentielle) “traduit un profond malaise’’ au sein de la coalition au pouvoir.

«Que ceux qui réclament ma candidature mènent des démarches auprès de la direction de mon parti. Et après on verra (…) Ma candidature réclamée traduit un profond malaise au Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir)», a affirmé Michel Gbagbo, joint au téléphone par ALERTE INFO.

Remontés contre le choix des candidats par la direction de leur parti, des militants du PDCI ont dans une déclaration de presse mercredi fait un appel de pied à Michel Gbagbo pour qu’il présente sa candidature.

Interrogé sur sa disponibilité à faire acte de candidature, Michel Gbagbo a indiqué que «la question de  sa candidature individuelle ne se pose pas» après que la frange du FPI auquel il appartient a annoncé son intention de boycotter le scrutin. 

L’autre camp dirigé par le président Pascal Affi N’guessan a déjà annoncé son intention de participer au scrutin.

Outre la décision de boycott, une éventuelle candidature de Michel Gbagbo devrait se heurter au délai imparti par la Commission électorale indépendante (CEI) pour les dépôts de candidature.

Ce délai arrive à expiration ce jeudi.

Par Serge Alain Koffi

Source: Alerte info

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CLOSE
CLOSE